FLORIDE : de Naples à Marco Island (3)

La Côte du Paradis

naples_cruise_flag

A moins d’une heure de route de Fort Myers, voici Naples située dans le Golfe du Mexique sur la fameuse côte de Floride appelée «  Florida’s Paradise Coast ». La ville est née en 1887 du caprice d’un milliardaire qui trouvait l’endroit idéal pour s’installer ! Il faut dire qu’il avait vu juste : 17 km de plage de sable blanc, y a de quoi construire !

naples_cottage

Le « Palm Cottage » que l’on visite (137, 12ème Rue) en est la plus ancienne habitation qui fut érigée dès 1895. L’intérieur a gardé son ameublement et sa cuisine, très moderne pour l’époque et le jardin son aspect victorien.

naples_cottage_inside

Naples, c’est aussi un centre ville élégant, des rues piétonnes, des boutiques de luxe, des restaurants so chics, des sculptures extérieures, de belles fontaines… Naples a sa 5ème Avenue piétonne où les riches Américaines viennent faire leur shopping haut de gamme…

naples_jetee

Naples, c’est son monument emblématique : sa jetée de 200 mètres, l’une des premières constructions qui a contribué au développement marchand : il y avait même, dans le temps, tout au bout, un bureau de poste ! Détruite plusieurs fois au cours des décennies par de terribles ouragans, la « Naples Pier » a chaque fois été reconstruite comme à l’origine. Elle est devenue la promenade obligatoire et le « must » pour venir admirer le coucher de soleil.

naples_tincity

Tin City, à deux pas de la 5ème Avenue, sur le front de mer, offre ses petits restaurants où l’on peut se régaler des produits de la mer (surtout les crabes) dans des cabanes en bois coloré. C’est l’ancienne halle aux poissons devenue une folklorique galerie marchande !

naples_venitien
Naples possède aussi son Village Vénitien entouré de canaux…

Avec quelque 90 parcours de golf, Naples est fière d’être la « Capitale Mondiale » de la discipline en affichant le plus grand nombre de « trous » (de golf, of course !) par habitant ! On dit aussi que Naples compte le plus grand nombre de millionnaires de toute la Floride : on le constate bien, à bord du bateau qui longe la baie avec toutes ces villas plus majestueuses les unes des autres, avec leurs architectures pompeuses et leur surface immense !


« Chez Boët » French Home Cooking

boet_proprio

Ce soir, nous avons rendez-vous « Chez Boët », un restaurant tenu par un Français et sollicité par tous les Napolitains (Mais je ne sais pas si on dit «Napolitains »  comme en Italie…) qui en apprécient la gastronomie. C’est aussi l’occasion de faire la connaissance des propriétaires, Mme. & M. Boët.

boet_bouffe

Une vraie « French Love » a permis la rencontre de Lisa et Philippe : elle, jeune étudiante Américaine à la Sorbonne, lui dans les arts graphiques à Paris… Des amis communs les ont présentés en 1987 et depuis ils ne se sont plus quittés ! Tous deux étaient employés dans des compagnies américaines lorsqu’ils ont perdu leurs jobs respectifs en 1993 : l’idée prenait de l’ampleur de tout quitter à Paris pour aller s’installer aux USA ! Lisa est de Chicago mais ses parents ont un pied-à-terre en Floride, à Naples justement… Ils ont commencé à s’y installer et se sont habitués à cette ville dynamique en pleine expansion : Lisa, ex-journaliste gastronomique a commencé une nouvelle carrière avec un Chef Français et Philippe est reparti à zéro, ne sachant même pas parler Anglais ! Un véritable challenge à 35 ans et des débuts très difficiles… « J’ai fait des métiers ingrats, dit-il… Il fallait d’abord que j’arrive à maîtriser la langue parfaitement avant de pouvoir entreprendre »… Au bout de quelques années (en 2003), ils ont craqué pour l’emplacement de leur « Bistro » en tombant amoureux du quartier de « Crayton Cove » et depuis leur réputation ne cesse de croître… Ils sont devenus une institution, à Naples et bien au-delà ! Leur secret ? Un mélange d’inspiration française et de touche américaine avec des aliments toujours extrêmement  frais. Ainsi la carte propose-t-elle aussi bien la bouillabaisse que le foie gras ou le canard à l’orange… Philippe s’est spécialisé dans la confection des cocktails et sélectionne ses vins avec passion.

Lisa, bouillonnante d’idées a créé l’association des restaurateurs indépendants de Naples « Naples Originals » (une quarantaine) parce que, dit-elle, « Il y en a assez de manger une nourriture standardisée et insignifiante car plus de 80% des restaurants appartiennent  à des chaînes… Notre association a pour but de promotionner une table authentique et savoureuse ». (Site : naplesoriginals.com).

Mais ces deux entrepreneurs ne s’arrêtent pas là : ils ont aussi imaginé d’emmener leurs clients avec eux pour des « virées » oeno-gastronomiques en France (Paris, la Provence et Bordeaux) en initiant le Tour Opérateur « Voyage Boët » ! Nous avons pu tester leur cuisine appétissante avec une grande recherche de présentation et de couleurs. Le bar « Lodge » accueille les hôtes pour des apéros raffinés comme la salle à manger design et très sobre. Une adresse à ne pas manquer lors de votre passage à Naples ! Site : ChezBoetNaples.com

La « Great Dock Canoe Race »
sous le thème des « Zombies au Paradis »

naples_race4

Chaque année (depuis 38 ans), se déroule début mai à Naples sur le Dock  de Crayton Cove, cette course de canoës colorée qui célèbre  la fin de la haute saison : les mois d’été sont ici « la saison creuse » ! Nous avons pu assister à l’événement mêlés aux locaux sur la jetée,  histoire de s’imprégner de cette culture américaine pleine de malice et d’esprit enfantin.

naples_race1

L’animateur prend son micro pour expliquer la thématique : les canoës doivent être décorés pour 2014 sur le thème des zombies et c’est la création la plus originale qui remportera le concours ! Ils étaient 9 embarcations à participer et c’est Jorge Sanchez (Notre photo) accompagné de son ami Mike Gill qui a remporté la compétition des « Zombies in Paradise ». Il faut dire que le tableau, dû à l’imagination artistique de son épouse Janet, était particulièrement réussi !

naples_race

Mais au-delà de cette performance créatrice pleine d’humour, il y a aussi des candidats « normaux » répartis suivant leurs capacités à manier la pagaie mais aussi suivant leur âge : ainsi, il y a les Semi-Professionnels, les Ambitieux Amateurs, la Nouvelle Génération (les enfants) et les Vraiment Tenaces (vétérans de plus de 65 ans !)… Tout ce petit monde en découdra toute la matinée autour d’une grande boucle dans le port ! Les spectateurs sont nombreux sur la digue encourageant leurs favoris… Oui, la vie est cool à Naples !

Le Jardin Botanique et ses frangipaniers

naples_jardinNaples Botanical Garden abrite la collection la plus importante de frangipaniers avec plus de 300 espèces. Il comprend plusieurs espaces incluant de larges marais peuplés d’alligators, le jardin « Brésil », le jardin « Caraïbes », le Jardin de Floride, le jardin d’Asie et le jardin d’eau avec lotus et nénuphars.

naples_jardin1

Lors de notre passage fin mai, une intéressante exposition temporaire de sculptures en « Lego » rassemblait une vingtaine d’œuvres remarquables dont ce fameux bison (Notre photo) et son petit qui ont nécessité 45.143 pièces pour l’un et 16.229 pour l’autre… Malheureusement, cet été, le parc sera fermé (jusqu’au 22 Octobre) pour se refaire une cure de jouvence ! Site : naplesgarden.org

Artis : le Pôle culturel de Naples

naples_musee

Il y a plus de 100 galeries d’art à Naples et ses nombreux musées  lui ont valu le titre de « Petite ville d’Art en Amérique ». Parmi ceux-ci, le plus fameux est le « ARTIS-Naples » avec sa belle architecture contemporaine et sa salle de spectacles de 1.500 places accueillant aussi bien la musique classique (Naples possède son propre Philarmonic Orchestra), le jazz, la danse ou encore les comédies musicales descendues de Broadway.

naples_musee_philarmonic

Le Baker Museum, adjacent, renferme 15 galeries d’expositions permanentes ou éphémères. Ce Pôle artistique est dirigé par un jeune Belge francophone, Franck Verpoorten, qui nous a accordé une interview.

naples_conservateur

Originaire de Bruxelles où il  a commencé sa carrière, Franck s’est ensuite installé à New York où il fut Attaché Culturel du Gouvernement de Flandre. Diplômé d’Histoire de l’Art, il parle couramment Français, Anglais, Allemand et Espagnol. C’est un véritable challenge pour lui d’avoir accepté ce poste à naples où il vit depuis plus d’un an avec Rachel, son épouse artiste et leurs deux enfants. “Naples est la seconde ville la plus riche des USA après Boston et possède de nombreux mécènes, dit-il. Beaucoup viennent du nord pour passer l’hiver et ont déjà un profil culturel… D’autres s’intéressent à l’art par snobisme… Ici, j’ai trouvé un musée immense et riche d’une collection permanente de plus de 3.000 objets sur l’Art Moderne Américain et plus spécifiquement l’Art Abstrait. Les collections sont éclectiques, résultats de dons comme ceux d’Ahmet Ertegum qui achetait ses tableaux au feeling et les a offerts au musée avant de mourir en 2008. J’essaie de trouver un juste équilibre entre les expositions permanentes et les temporaires… Nous sommes le seul musée de Beaux Arts dans un rayon de 150 km et je travaille en parfaite harmonie avec la Directrice Américiane, Kathleen Van Bergen. La vie est belle ici, même si j’étais un inconditionnel de New York, j’ai vraiment du plaisir à poursuivre ma carrière en Floride !”.

Marco Island, la plus importante des 10.000 îles

naples_villa13

Marco Island est la plus grande des îles appelées 10.000 îles, une mangrove inhabitée qui va de Naples à l’extrémité sud de la Floride. Un paradis pour les pêcheurs, les photographes, les kayakistes et tous les amoureux de la nature. Juste  au sud de Naples commence cette zone protégée où l’on peut s’aventurer avec des guides professionnels à la recherche des aigrettes, hérons, dauphins, lamentins… Ici aussi, comme à Sanibel, Captiva ou Naples, les coquillages se ramassent « à la pelle » !

Everglades : le fleuve d’herbe !

danger_gators

Dernier bastion de la résistance indienne Séminole, cette énorme étendu de marais de 5.440 km2 était baptisée « Pa-Hay-Okee » (fleuve d’herbe) par ses habitants primitifs. Un ingénieur Anglais appela la région « River Glades » que l’on pourrait aussi traduire par « fleuve d’herbe » ce qui se rapprocha assez de la définitino initiale, mais « Ever » se substitua à « River » pour devenir « Prairie toujours verte ». Aujourd’hui, les Séminoles qui ont résisté à l’extermination et la déportation de masse dans l’Oklahoma continuent à y vivre… mais pas en paix car ils n’ont jamais signé de traité avec le gouvernement américain ! C’est pourquoi ils s’autoproclament « Le peuple invaincu » !

everglades_oiseau

Le Parc National des Everglades a été inauguré en 1947. C’est un sanctuaire dédié à la diversité biologique extraordinaire de la région. Il est considéré comme l’écosystème humide le plus important des USA. Le mélange des plantes, reptiles, oiseaux et autres animaux sauvages tropicaux ou semi-tropicaux, ne se retrouve nulle part ailleurs dans le monde. Par exemple, il n’ y a qu’ici que se côtoient l’alligator et le crocodile qu’on reconnaît à la forme de leur gueule : large et arrondie pour le premier, fine et pointue pour le second avec deux dents du bas à l’extérieur.

everglades_gators

Le terme alligator proviendrait du mot espagnol « el lagarto » signifiant “le lézard” que les Conquistadores employèrent en voyant le reptile pour la première fois. Le mot « lagarto » aurait été ensuite déformé par les colons britanniques pour aboutir à sa forme actuelle : « gator » en Anglais.

everglades_bateau

Les marais sont recouverts d’une végétation de palétuviers, cyprès, pins, steppes d’herbe, mangroves et plantes résistant au sel. Un écosystème fragile qui dépend de l’eau. La « Flamingo Road » accessible depuis Homestead ou Florida City, traverse le parc sur 80 km offrant des haltes « Observation » d’un grand intérêt grâce à de nombreux chemins courts (des boucles de moins d’un km) et pédagogiques qui surplombent le marévage où règnent alligators, tortues, poissons, échassiers et oiseaux de toutes sortes : il y aurait 600 variétés de poissons, 400 espèces d’oiseaux (parmi les plus rares : l’aigle chauve, la cigogne des bois, le faucon pèlerin), des mammifères innombrables et parfois menacés d’extinction (Dont la fameuse panthère de Floride ou l’éléphant de mer et le lamantin des Caraïbes) et 45 sortes de plantes endémiques.

everglades_touristes
Les bateaux de “Everglades Alligator Farm” amènent les touristes à travers les marais. Mais attention, c’est écrit partout : “Le Capitaine travaille pour le pourboire” !!!

Le Centre des visiteurs du parc des Everglades est situé à Everglades City, à environ 30 minutes de voiture de Marco Island. Le Parc a été déclaré « Réserve de Biosphère » en 1976 et inscrit au patrimoine Mondial de l’Unesco en 1979. Depuis 1987, il est aussi classé « Zone humide d’importance internationale ». Ici, on vous indique  qu’il comprend aussi de nombreuses plages de sable fin à Indian Key, Pavilion Key, Turkey Key et Mormon Key. Le camping y est autorisé (avec permis).

everglades_city_hall-2
La jolie mairie d’Everglades City
everglades_kayak
Moins bruyant mais beaucoup plus physique : le canoë dans les Everglades !

Captain’s Steve Swamp Buggy Adventures

buggy_adventure

Jouxtant les Everglades, le Parc de « The Big Cypress National Preserve », le plus grand marais subtropical des USA, fait aussi l’objet de safaris-photos et d’observation. Ce matin, nous avons rendez-vous aux confins de la Route 41 et de la Turner River Road avec le Capitaine Steve Markley qui va nous balader dans le marais hors des sentiers battus à bord de son haut et folklorique buggy. Folklorique, le Capitaine l’est aussi : sosie parfait du chanteur Carlos avec la même bonhomie…

steve_buggy

Fier, de faire partie de l’environnement depuis trois générations, Steve nous explique qu’ici, on trouve des plantes et des animaux comme nulle part ailleurs dans le monde… mais faut-il encore avoir la chance de les croiser ! Chaque sortie est différente : les animaux ne nous attendent pas…Il préfère nous avertir : rien n’est garanti ! Mais si vous êtes chanceux, poursuit-il, il y a des balbuzars, de nombreuses variétés de hérons et aigrettes, des ratons laveurs, des ibis blancs, des aigles royaux, des faucons, des hiboux, des vautours noirs… Vous pourrez aussi entrevoir des porcs sauvages, des daims, le lynx…ou la fameuse panthère de Floride !

steve_croco

Captain Steve, au cours d’arrêts successifs, prend le temps de nous expliquer avec passion et connaissance le fragile milieu aux habitants si divers. Nous apercevrons le hibou, de nombreux oiseaux, l’alligator surgissant du marécage et même, furtivement, le daim craintif ! Une bien belle promenade que nous recommandons ! Site :captainstevesswampbuggyadventures.com

naples_villa4


COUPS DE CŒUR


Naples : Bellasera Hotel

Situé en plein centre ville dans le Olde Naples et à deux pas de la prestigieuse 5èmeAvenue, ce bel hôtel offre tout le confort d’un 4* avec sa décoration d’inspiration italienne, ses fontaines et son air de Toscane… Sa spécificité : il n’y a que des suites d’une, deux ou trois chambres. Le restaurant, aussi, adopte les saveurs de la « Dolce Vita » !  Site : bellaseranaples.com

Marco Island : Olde Marco Island Inn and Suites

denis_rue

C’est la plus ancienne auberge de Marco Island et même du sud-ouest de la Floride. Son origine remonterait à 1883 lorsque le Capitaine Bill Collier la fit enregistrer avec ses 20 chambres et ses deux étages. Sa politique tarifaire « Dollar-a-day, bring your own meat » (Un dollar par jour, apportez votre viande) était avantageuse ! Aujourd’hui, c’est une auberge de luxe composée uniquement de belles suites spacieuses (de une à trois chambres) comprenant tout le confort moderne. La grande piscine accueille les visiteurs mais son atout c’est l’aspect « Village » de la rue principale avec ses échoppes de bois coloré contrastant avec le blanc immaculé de l’édifice principal où  se trouve la réception.

bistrot_glacierIci, nous ne sommes pas en pays inconnu puisque des expatriés Français y apprécient tout l’art de vivre en Floride ! D’abord les deux restaurants, « Petit Soleil » pour les repas rapides et « Bistro Soleil »pour la gastronomie, tenus par Lisa & Denis Meurgue dont nous vous racontons l’histoire ci-dessous ; et puis dans la minuscule rue, le glacier « Cesibon » où officie Fabrice, venu tout droit de… L’Alpe d’Huez ! « Je suis arrivé ici , dit-il, entraîné par un copain qui était, comme moi, moniteur de ski… J’ai appris le secret des gelati à l’italienne avec un vieux Maître Glacier avant de m’établir… ». Depuis, il fait référence en matière de bonnes crèmes glacées et il alimente aussi les restaurants du coin.

Site : oldmarcoinn.com


Denis & Lisa Meurgue :
Du Club Med au « Bistro Soleil »…


bistrot_soleil

On sait désormais que le Club Med mène à tous les continents… C’est ce que nous avons constaté avec Denis Meurgue, propriétaire de deux beaux restaurants sur Marco Island et ancien GO !  Son parcours est simple : originaire de Pont-à-Mousson (Entre Nancy et Metz), il a décidé, son CAP de cuisinier en poche, de se présenter au recrutement du Club Med, histoire de voyager tout en pratiquant son métier. C’est ainsi qu’il s’est retrouvé, second de cuisine, dans l’équipe du Club Med de Pompadour en 1985. « J’ai adoré ma saison, dit-il » pour vouloir en faire beaucoup d’autres… Il part au Mexique (Ixtapa) où il rencontre Lisa, une américaine du Wisconsin : ils partent ensemble pour d’autres saisons en Grèce, en Martinique, à Marbella où il est responsable du restaurant panoramique… Mariés, ils décident de « se poser » et s’installent à Chicago où vivent les parents de Lisa qui possèdent aussi un pied-à-terre en Floride… Et l’aventure commence avec leur installation dans le « Sunshine State » en 2008. Aujourd’hui, leurs deux enseignes sont réputées et ils voient passer des clients du monde entier à Marco Island. Lisa œuvre à l’accueil de ses hôtes et Denis à ses petits plats. La cuisine est Française, créative et réalisée à partir des produits du marché. On y retrouve aussi bien le canard à l’orange que le saumon fumé, les escargots ou le risotto à la truffe blanche. Denis a même revisité le hamburger traditionnel en le proposant avec des frites « Maison » et du pain « Baguette ». Une superbe adresse à retenir et un couple charmant qui adore communiquer en Français !

Site Restaurant : bistrosoleil.net
Site Région : paradisecoast.com


REPORTAGE : TEXTES : DANY ANTONETTI – PHOTOS : GÉRARD ANTONETTI