Le Grand Prix de Serre Chevalier

Comment ne pas participer au Grand Prix de Serre Chevalier ? Ce n’est qu’à 3 h 30 de route des bureaux du magazine. Imaginez plus de 1500 participants répartis sur deux groupes, les “doux” et les “dingues”, qui vont s’affronter (ou pas) tout au long d’un circuit ayant pour but de faire découvrir le domaine skiable. Je finis à la 686 place au général… Promis : on fera mieux la prochaine fois !

Grand prix de Serre Chevalier

 

J’ai choisi le parcours des “doux” plus adapté à mon niveau de glisse ! Nos fidèles lecteurs savent que je suis plus à l’aise sur un VTT !  Ce parcours est conseillé à partir de 8 ans : cela me convient ! Super fun, il est principalement balisé sur des pistes bleues avec quelques passages sur pistes rouges. Plusieurs épreuves spéciales se déroulent à Chantemerle, Briançon, Villeneuve, Aravet et Monetier.

Début de soirée à Chantemerle… Je dépose mes valise à l’Hôtel La Balme Alphand. La priorité est de récupérer mon matériel de glisse chez Brechu Sport à La Salle-les-Alpes.

Serre Chevalier

Particulièrement attentif à mes demandes… J’ai pu trouver dans cette enseigne tout l’équipement adéquat pour participer dans les meilleures conditions au Grand Prix. Je suis prêt pour demain…

CARNET DE VOYAGE : Découverte de l’Hôtel La Balme Alphand

Luc Alphand et sa compagne gèrent cet hôtel (3*) au joli cachet situé à proximité de téléphérique de Chantemerle. Un judicieux mélange entre sport et montagne. Il sera mon point de base pour les deux prochaines nuits. Je vous laisse découvrir ce lieu en photos :

Plus d’information :  La Balme Alphand

Serre Chevalier : un peu d’histoire…

“Serre Che” pour les intimes, est situé dans la vallée de la Guisane (Hautes-Alpes) au pied du Parc National des Écrins. Le téléphérique construit au départ de Chantemerle en 1941 a permis d’atteindre le fameux sommet de Serre Chevalier à 2483 m. Aujourd’hui, le domaine skiable s’étend sur les communes de Briançon, Puy-Saint-Pierre, Puy-Saint-André, Saint-Chaffrey, La Salle-les-Alpes, Monêtier-les-Bains et Pelvoux. C’est l’un des plus grands domaines skiables d’Europe avec 410 hectares. 81 pistes et 61 remontées mécaniques permettent de profiter de plus de 250 km de pistes de descente sans oublier les 35 km de pistes de ski de fond.

Le Grand Prix de Serre Che

Le Grand Prix de Serre Chevalier 2018 est la seconde édition de la manifestation . En 2017, il y eut 800 participants… Cette année, 1501 inscriptions ont été enregistrées ! Presque le double…

L’épreuve se déroule par vagues de huit personnes. Équipé d’un transpondeur pour les parties chronométrées, me voilà sur les pistes à la découverte du domaine. Dès la première descente, le ton est donné : la neige est parfaite, mais la visibilité très juste. Il va falloir rester concentré. Par chance, je suis derrière un groupe qui donne l’impression de bien connaître le domaine. Me voilà parti pour tenter de réaliser les 9 épreuves du parcours des “doux”.

Le résumé en photos : seule la météo n’était pas au rendez-vous ! Je n’ai donc pas pu photographier tout ce que je voulais,  la visibilité étant  proche du nul.

Même si à l’arrivée j’étais vraiment fatigué et qu’il y a eu certains moments où je ne voyais pas à cinq mètres, je me suis bien régalé ! L’organisation était vraiment au top et l’ambiance très fun… Une belle journée de fête !

Il aura fallu un Grand Prix pour que je me décide à découvrir la station de Serre Chevalier le temps d’un court week-end. C’était déjà trop tard pour explorer tout ce que peut offrir la station. Le redoux a malheureusement empêché de tester certaines activités. Je suis impatient de découvrir les activités d’été et j’ai hâte de faire le Grand Prix de Serre Chevalier à VTT.

*** Un grand  “Merci” à Lisa de l’Office du Tourisme qui a oeuvré pour nous faciliter la couverture de l’événement. 

CARNET DE VOYAGE : Les liens

Office de Tourisme : www.serre-chevalier.com
Le site du Grand prix : grandprix-serrechevalier.com
L’hôtel de Balme : www.hotel-alphand-labalme.com
Site Officiel de Briançon : www.ville-briancon.fr

Textes-Photos : Patrice Branchereau