Champagne !

Sur la Côte des Bar dans l’Aube, la maison de Champagne familial propose deux grandes cuvées pour faire pétiller, ces fêtes si particulières.

« Nos vignes s’étendent sur 42 hectares dans la Côte des Bar au sud de la Champagne. Entrecoupées de marnes argileuses,  ces terres calcaires sont majoritairement plantées en pinot noir » explique Jean-Christophe Grémillet, à la tête de la maison de champagne éponyme. Pour les fêtes, il signe deux propositions.

D’une part, une édition spéciale se déclinant en gold (or) et en red (rouge). Elaborée à base de pinot noir, cette cuvée offre une robe or jaune pâle. Grâce à une alliance de notes florales et fruitées, son nez est souriant. A la dégustation, on décèle l’acacia, l’aubépine, la pêche, la poire et l’abricot. En bouche, la fraîcheur révèle un bel équilibre entre acidité et  maturité. D’autre part, le Clos Rocher, une réserve très haut de gamme.

Avec un tri très sélectif à la vigne et une maturité parfaite, les raisins issus de la vendange 2013, proviennent exclusivement du Clos Rocher où le pinot noir est roi. Seule la cuvée (1ère presse) entre dans la constitution de ce champagne.

Après une fermentation alcoolique à 16° et une malolactique à 18°, il a vieilli pendant plus de 6 ans en bouteille, dans les caves de la maison.  Un délai particulièrement long, lorsqu’on sait que le délai légal de « prise de mousse » se limite à 1 an pour les vins effervescents de Champagne. Pas étonnant que le Clos Rocher dégage de sublimes arômes ravissant le palais.

Martine Denoune