CROISIÈRE À CUBA

EMBARQUEMENT IMMÉDIAT SUR LE STAR FLYER

bato_hauteur

Cuba ? Une destination qu’il faut vite découvrir avant les profonds changements qui s’amorcent… Star Flyer ? Un clipper mythique qui va nous balader dix jours autour de ses côtes et nous faire découvrir sa qualité de vie à bord mariée aux plages de rêve où nous allons faire escale ! Un programme que nous allons découper en deux grands reportages : d’abord, la croisière, avec son itinéraire, sa Dolce Vita, ses découvertes… Puis, les trois destinations cubaines choisies pour prolonger le voyage : d’abord La Havane, puis Cienfuegos et Varadero…

havane_voitures_alignees
Les vieilles Américaines, symbole de La Havane

Lorsqu’il débarque le premier à Cuba, le 28 octobre 1492, Christophe Colomb croit avoir atteint la Chine du Sud ! Sur son carnet de bord il écrira : «Ce pays est la plus belle terre que l’homme ait jamais contemplée». Première île des Caraïbes (111.111 km2) avant la Jamaïque et Haïti, située à l’entrée du Golfe du Mexique entre les Etats-Unis, le Mexique et les Bahamas, Cuba s’étend sur 1.250 km de long pour 200 km dans sa plus grande largeur d’où le surnom de «crocodile vert» qui lui est communément octroyé. Des milliers d’îlots ou «cayos», sanctuaires naturels, agrémentent son paysage. Outre d’immenses plages de sable blanc comme à Varadero, des montagnes (ou sierras) et des forêts, Cuba compterait 70 millions de palmiers dont le fameux palmier royal, emblême national. Ici, il sert à tout mais surtout à conserver dans son écorce brune, «la yagua», la fameuse feuille de tabac noir qui fournira les cigares «Havane» aux nantis de la planète. Cuba compte plus de onze millions d’habitants dont le cinquième vivent à La Havane considérée par l’Unesco comme faisant partie du Patrimoine Mondial de l’Humanité.

cayo_plage
La plage de Cayo Rico

Star Flyer : welcome on board !

bato_cabineNous sommes depuis deux jours à La Havane (voir le reportage suivant). Le Star Flyer est arrivé au port : c’est le moment – tant attendu – d’embarquer… Pas de précipitation : il n’y a que 180 clients réunis au bar extérieur « Tropical » pour un cocktail de bienvenue ! La prise de possession des cabines est tout aussi sereine. Deux heures plus tard, il faut se plier aux manœuvres de sécurité : chacun doit savoir, exactement, ce qu’il y aurait lieu de faire en cas de problème majeur…

Le navire vous accueille sans placement à table (pour plus de convivialité) dans l’élégante salle à manger proposant des repas gastronomiques servis à table au dîner (A noter la large carte des vins) et des buffets frais et variés au déjeuner. La vaisselle de porcelaine blanche aux délicats liserés bleu marine est gravée « Star Clippers » (en bleu marine aussi) contribuant à l’ambiance générale de raffinement et de luxe. Les Bar Tropical (extérieur) et Piano Bar (intérieur) fonctionnent toute la journée ainsi que la Boutique et la Bibliothèque « So British » où l’on peut emprunter, à titre informel, des bouquins en quatre langues. A bord, tout reflète la chaleur et l’enthousiasme des officiers et de l’équipage Star Clippers.

bato_resto

Le tirant d’eau du Star Flyer est seulement de 6,50 mètres ce qui lui permet d’approcher au plus près des sites d’intérêt… tandis que ses 21 voiles développent 3365 m2 ! Les ponts en teck, les balustrades en acajou font l’objet d’incessants entretiens de la part de l’équipage (Tout comme les voiles)… Les deux piscines d’eau de mer prennent des airs de jacuzzi lorsque tangue le bateau…

bato_grimpe
Les croisiéristes s’initient à grimper sur la plateforme

L’itinéraire du Star Flyer, jour après jour…

bato_diner
Un équipage toujours souriant et disponible

Pour la première journée, ce sera uniquement « navigation » avec cap au sud de l’île vers Maria Gorda. L’occasion de se mettre en mode « marin » pour apprécier un sublime sunset un verre à la main…

bato_sunset

Maria Gorda dans la Baie de Corrientes est connue pour ses spots de plongée libre. Nous y nagerons dans ses eaux cristallines pour admirer poissons et coraux multicolores.

punta_frances

Troisième jour : direction l’île de la Juventud (île de la Jeunesse) et le parc maritime protégé de Punta Frances. Totalement dépourvu de présence humaine, il est habité par des animaux qui y vivent dans leur environnement naturel. Parmi eux, les oiseaux Cartacuba et Tocororo, les crocodiles Rhombiger originaires de Cuba ou Acutus venant d’Amérique ou le rongeur Hutia de Cuba.

punta_camion

Le « Team Restaurant » du Star Flyer a prévu un BBQ à l’ombre des palmiers. Derrière la frange côtière au sable immaculé, une jolie forêt tropicale invite à la promenade… Bon, pas trop longue quand même car le soleil est vraiment plombant… Ensuite, quel plaisir de s’immerger dans la Mer des Caraïbes !

punta_tender

Quatrième jour : escale à Cayo Largo dans l’archipel de Los Canarreos. Un sanctuaire marin à la plage de sable blanc de 28 km. Les tortues viennent y nidifier sous l’œil attentif des iguanes ! Ici, les touristes ont la possibilité de nager avec les dauphins (Notre Photo ci-dessous), de se restaurer à l’unique paillote et d’écouter les musiciens en  live.

dauphins_fille

Cinquième jour : Cayo Rico. Ici, encore, nous sommes sur une île totalement protégée au point de vue environnemental et le bateau n’a pas le droit d’approcher des côtes. Aussi, pour accéder à ses plages de rêve, il faudra 30 minutes de Tender (chaloupe du Star Flyer) puis encore un petit quart d’heure à bord d’une embarcation locale : le paradis, ça se mérite !

cayo_rico
Cayo Rico et ses iguanes
cayo_iguane
Le Trogon de Cuba est un oiseau aux couleurs du pays : bleu-blanc-rouge… Aussi est-il devenu l’emblême de l’île ! Les cubains l’appellent « Tocororo »  en référence à son chant ! Le Cartacuba (de son nom savant Todius Multicolor), lui aussi endémique de l’île est appelé ainsi à cause de toutes ses couleurs qui représenteraient les différentes régions de Cuba !

tocororo

Sixième jour : Au revoir momentané à Cuba. Nous allons débarquer à Grand Caïman, île dépendant de la Couronne Britannique et découverte par Christophe Colomb en 1503. Nous sommes seulement à 480 miles de Miami et au royaume du paradis fiscal et du shopping hors taxe… Bref, un immense business pour tous les bateaux de croisières qui y mouillent ! Pas grand chose à en dire sauf, peut-être qu’il y a… un Hard Rock Café !

caiman_rue1

Le septième jour se passe en mer… Occasion d’apprécier encore plus ce fabuleux navire en voguant toutes voiles dehors dans un silence complice… L’occasion aussi, pour les plus sportifs, de grimper au mât jusqu’à la première plateforme avec l’équipe des sports, d’apprendre « Comment lire une carte de navigation » avec le second Officier Andrzej ou encore de s’initier à la réalisation des nœuds marins avec Anthony, le cadet…

mats_marins

A l’aube du 8èmejour, nous voilà arrivés en Jamaïque : Montego Bay, sur la côte nord, est la seconde ville de l’île après la capitale Kingstone. Nous y avons fait une excursion en car vers des chutes qu’on pensait naturelles et qui se sont avéré être… un véritable Disneyland ! Seul aspect positif : le Best Of de Bob Marley au cours du transfert routier…

buffet_pont
Le buffet du déjeuner est dressé sur le pont

Un 9èmejour en mer nous ramènera vers Cuba où nous débarquerons le lendemain matin à Cienfuego, ville inscrite au Patrimoine de l’Humanité (voir le second reportage). Nous avons adoré notre croisière et espérons transmettre notre enthousiasme aux lecteurs francophones du monde entier !

cienfuegos_bato
Dernière image de Star Flyer dans le port de Cienfuegos

A l’origine, un clipper était un bateau à voiles fait pour convoyer le plus vite possible des denrées périssables grâce à des dimensions relativement fines et une voilure importante. Créés sur la Côte Est Américaine, les clippers connurent leur apogée vers 1850 sur les routes commerciales du thé et du coton de l’Empire Britannique et sur la liaison, via le Cap Horn, entre New York et San Francisco au moment de la Ruée vers l’or. L’origine du mot « Clipper » est incertaine. Plusieurs explications se confrontent : ça pourrait être le verbe « to clip » en Anglais qui signifie courir ou voler rapidement… Une autre définition dit que le nom est associé à l’étrave du navire qui est destinée à couper les vagues plutôt que d’avancer péniblement devant elles.

ENTRETIENS AVEC…

Sergey Tunikov, Capitaine du Star Flyer :

« Inviter les amoureux de la mer à naviguer différemment ! »

captain

Le Capitaine du Star Flyer, Sergey Tunikov ne peut pas cacher la passion qui l’anime à diriger ce navire… « Depuis 2002, je suis Capitaine, à bord de ces clippers et je dois dire que l’expérience, pour nos hôtes, est totalement différente de celle qu’ils ont pu avoir dans les géants des mers des autres compagnies ! Nos privilégions un esprit, une atmosphère… Nous sommes à l’écoute des attentes de chacun… Qu’ils aient soif de connaître les techniques de navigation, de se laisser bercer au gré des alizés ou simplement de voyager autrement d’un pays à un autre… d’un continent à un autre continent… A bord du Star Flyer, il y a une telle mixité culturelle (notre croisière compte pas moins de 20 nationalités différentes !) que nous nous enrichissons constamment grâce à tous ces apports. Je suis Russe (sur les côtes de la Baltique) et si j’ai choisi ce bateau c’est surtout pour la convivialité qui y règne, la proximité avec tous les passagers… Je suis accessible pour tous (ce qui n’est pas le cas dans les autres compagnies !)… Quiconque a envi de converser avec moi est le bienvenu… Nos hôtes ne sont pas des numéros de cabines mais de vraies personnes ! Et cela change tout…

bato_ile

Quelles sont les eaux sur lesquelles vous préférez naviguer ? Notre Capitaine n’hésite pas une seconde pour répondre « La Méditerranée »… Il ne sait pourtant pas que nous en venons ! « Oui, poursuit-il, j’ai une préférence pour la Méditerranée, ses îles, sa culture… Y-a-t-il vraiment beaucoup d’endroits plus beaux que les Bouches de Bonifacio ? » Ce n’est pas nous qui dirons le contraire Capitaine… Non sans une certaine fierté néanmoins !

Steffi Adels, Directrice de Croisière :

« Naviguer sur un voilier, c’est autre chose que de participer à une croisière… »

steffi

Steffi est Allemande et a connu un parcours totalement atypique avant de devenir « Directeur de Croisière »… En fait, je ne sais pas si le terme « Directrice » est employé car il faut reconnaître qu’elles ne sont pas nombreuses… Après des études scientifiques, Steffi était chercheur à l’Université de Hanovre puis a travaillé à l’hôpital de la même ville dans le management de la qualité… Au cours d’un séjour prolongé au Costa Rica, elle a eu envie de changer complètement de vie. L’opportunité s’est présentée de travailler sur la Compagnie Star Clipper pour être guide naturaliste entre Nicaragua, Costa Rica et Panama… L’ambiance du bateau l’a séduite immédiatement et elle a signé son premier contrat saisonnier en qualité d’animatrice sportive… Depuis 2010, elle est en charge de tous les passagers, aussi bien à bord, que pour les prestations terrestres. « Ce job est une vraie opportunité, dit-elle, de vivre de mes passions : il ne peut pas exister un travail, à terre, qui serait aussi riche d’enseignements ! Les langues (26 nationalités différentes), la culture, le nautisme… L‘atmosphère au sein de l’équipe… Tout cela est unique et se ressent dans nos relations avec les passagers auxquels nous apportons une attention particulière… Je ne suis pas animatrice mais garante du bien-être de chacun… Toujours prête à répondre à des demandes personnalisées comme la participation à des prestations non inscrites au programme… Toute demande de nos hôtes est susceptible de trouver une solution ! J’adore ce métier de contacts permanents ! ».

Un nouveau Clipper « Flying Clipper » bientôt sur les mers !

flyer_une

Il y a 25 ans, en 1991, Star Clippers lancait son premier navire le “Star Flyer”, une reproduction des voiliers classiques du 19ème siècle. Pour célébrer cet anniversaire, Star Clippers agrandit sa flotte et offre aux passagers un quatrième navire qui naviguera fin 2017  Le Flying Clipper sera le plus grand et le plus puissant de la flotte de Clipper. Il pourra transporter 300 passagers, pèsera 8770 tonnes GRT et sera alimenté par 35 voiles totalisant plus de 6.350 m2 de voilure : le plus grand voilier à voile carrée dans le monde ! Le Flying Clipper sera la réplique du spectaculaire France II ordonné en 1911 à la Gironde pas très loin de Bordeaux, qui était le plus grand voilier de plate-forme carrée jamais construit à l’époque.

bato_sunset1Ces 4 voiliers, le Star Flyer, le Star Clipper, le majestueux Royal Clipper et ce nouveau navire Flying Clipper sont la réalisation d’un seul homme, Mikael Krafft et le rêve de toute une vie. Marin dans l’âme et entrepreneur suédois, Mikael, a réussi l’exploit de rendre de nouveau possible les croisières commerciales en voiliers. Cent ans après sa disparition, il recrée le “l’Âge d’or de la voile”…Mikael qui a forgé ses connaissances dans les 20.000 îles de l’Archipel de Stockholm en Mer Baltique avait fait le pari un peu fou de renvoyer sur les flots ces vaisseaux mythiques que sont les clippers… Il y avait plus de 100 ans qu’un tel navire n’avait pas été construit lorsque le Star Flyer (115 mètres de long et 170 passagers) fut lancé à Gant  (Belgique) en 1991 ! Suivra, en 1992, son alter ego : le Star Clipper puis, en 2000, le fleuron de la flotte aux 5 mâts, le Royal Clipper, un des plus grands voiliers jamais réalisés au monde !

cayo_musiciens


Le programme des prochaines saisons…


Pour l’été 2017, Star Clippers va de nouveau mettre la voile à l’honneur, avec pour la première fois des croisières en Indonésie. Les passagers pourront choisir entre les 19 départs proposés du 6 mai au 14 Octobre 2017 et les croisières de 7, 10, 11 ou 14 nuits, de Bali et Singapour et vice et versa. Star Clippers a toujours cherché de nouvelles et aventureuses destinations pour ses passagers, dont plus de 60% ont déjà navigué sur les navires de la compagnie. En 2014, Star Clipper a été l’une des premières compagnies à avoir la permission du gouvernement cubain de naviguer dans ses eaux. De ce fait, en 2016/17, Star Clippers proposera des nouveaux itinéraires de 10 nuits de La Havane à Cienfuegos tandis que le Royal Clipper continuera ses fameuses croisières dans les Caraïbes durant l’hiver 2016/17. Infos : www.starclippers.com