TEST – Feiyu GW 100 – PNJ Cam

On est tous pareils, on adore conserver des souvenirs de voyage. Les photos sont souvent ce que l’on ramène de nos expéditions du bout du monde. Il suffit de consulter notre site pour en avoir un aperçu. Les films de voyages demandent tellement d’être attentif au moment des prises de vue que ça dégrade un peu le plaisir.

Feiyu GW 100 stabilisateur gyroscopique 3 axes

C’est vrai avec la photo, on prend l’appareil, on cadre, on clique et c’est fini… Avec une caméra, c’est plus délicat, on prend certes un cadre et l’on se Feiyu GW 100met à filmer et là nos pas, nos tremblements sont aussi enregistrés avec les images. En gros si l’on n’est pas un cadreur professionnel ou si l’on ne s’applique pas énormément au détriment du paysage et de tout ce qu’on devrait regarder, notre film de vacances est rarement exceptionnel. Avec l’arrivée des caméras d’action, on a le même problème si l’on est dans un sport linéaire, il n’y a pas trop de soucis, mais si par hasard on a envi d’utiliser cette caméra pour filmer un site en grands-angles pour ne rien rater il y a fort à parier que tous nos mouvements de déplacement vont aussi être enregistrés même si les caméras sont de plus en plus performantes. Heureusement, les ingénieurs ont pensé à nous et ont inventé un outil appelé Gimbal. Certes, cet objet a un nom un peu barbare pour de la haute technologie. Le Feiyu GW 100 distribué par PNJ Cam est à ce jour l’un des plus petits Gimbal motorisés disponible et nous allons le tester en action.

Le principe de fonctionnement

Le stabilisateur 3 axes exécute deux tâches fondamentales en permanence. La première tâche est de maintenir la caméra toujours horizontale. La deuxième tâche est d’adsorber tous les mouvements effectués par la base du stabilisateur. Le Feiyu GW 100 a un autre mode de fonctionnement supplémentaire qui est de maintenir la caméra toujours dans l’axe de la base. Cela est possible grâce à un gyroscope et un peu d’électronique qui pilote trois petits moteurs. Le premier moteur s’occupe de maintenir la caméra horizontale, le second de l’inclinaison et le troisième de la direction. Regardez la vidéo qui suit pour voir ces moteurs en actions.

Accepte toutes les caméras au format Go-Pro

Pour la petite histoire, nombreux sont les fabricants de caméras qui utilisent la même puce et la même optique Go-Pro. Par exemple, la TecTecTec Xpro4 utilise le CPU Ambarella A12s75 et le capteur optique 12,4 m de pixel de Sony IMX117 CMOS avec 8 verres. On retrouvera sur la Go-pro Herro4 Black le CPU Ambarella A9 et l’optique Sony IMX117 CMOS de 14 m de pixel. C’est pour cela que le Feiyu GW 100 est compatible avec un très grand nombre de ces caméras.

Bien sûr, je ne dis pas que toutes ces caméras sont similaires. Ambarella développe la puce et le fabricant de la caméra fait le reste, dont la carrosserie et le logiciel interne qui va orchestrer tout cela. La conséquence c’est que nous trouvons beaucoup de caméras au même format et par la force des choses ce format est devenu un standard. Le Feiyu GW 100 est compatible avec un très grand nombre de ces caméras il y aura juste un problème avec les dernières caméras de Go-Pro.

Un vrai plus en conditions extrêmes

Ce stabilisateur est surtout adapté par son faible encombrement pour les activités sportives. Fixé sur un baudrier ou un casque il peut être utilisé dans énormément de situations. Dans notre cas, nous avons réalisé un test à VTT. Le résultat est vraiment impressionnant si vous ne voulez plus des images qui tremblent, c’est le stabilisateur motorisé qu’il vous faut. Même l’autonomie est au rendez-vous avec la batterie de notre caméra à flancher avec le Feiyu.

Comme cela est quand même fragile et que la caméra ne peut pas être dans un caisson de protection la seule place susceptible de préserver le matériel est fixée sur la poitrine. Soyons francs, nous avons eu vraiment peur de la chute et nous sommes certains que le Gimbal n’aurait pas résisté. En dehors du fait que l’on approche les 300 grammes attachés au baudrier, une des options qui permet à la caméra d’être toujours parallèle à son socle fonctionne seulement horizontalement. Comme vous pouvez le voir sur les photos pour des raisons évidentes de porte à faux, celui-ci est positionné verticalement. Cela a pour conséquence de ne pas retranscrire ce que l’on ressent quand on descend avec nos VTT des dénivelés importants. A contrario, le Feiyu GW 100 met en évidence les angles que l’on prend dans les virages.

Marche à pied avec le Feiyu GW100 au bout d’une perche.

CONCLUSION

Le stabilisateur Feiyu GW 100, va indéniablement faciliter vos prises de vues, mais ce modèle-ci est clairement dédié au sport avec des prises de vue linéaires. En effet, la caméra arrive facilement en butée surtout quand vos séquences sont réalisées directement à la main ou au bout d’une perche. Le grand-angle de la caméra d’action fait apparaître l’un des moteurs dans le champ de vision. Dans l’utilisation non sportive Feiyu a d’autres modèles plus adaptés et même adaptés au reflex DSLR. Au vu de la qualité du résultat, il n’y a aucun doute sur le fait qu’un Gimbal motorisé comme celui-ci finira par faire partie du minimum requis pour nos futurs reportages vidéos. Merci à PNJ-Cam pour le prêt du Feiyu GW 100.