Le Québec du Sud : les Cantons de l’Est (I)

Au sud-est de Montréal et à seulement une petite centaine de kilomètres, les Cantons de l’Est longent la frontière avec les USA sur 300 km (Vermont, New Hampshire et Maine) pour remonter jusqu’à la chaîne montagneuse des Appalaches. Ici, on se sent presque en Nouvelle-Angleterre à travers un décor bucolique et vallonné où l’habitat a gardé un air anglo-saxon. C’est la région la plus au sud du Québec. Les granges rondes de couleur rouge sang sont la spécificité des lieux : il paraît que les paysans pensaient que la forme du cercle empêchait le diable de se cacher dans les coins !
duhnam mairie

On quitte Montréal par le Pont Champlain pour suivre l’Autoroute 10 Est. Sortie 68 puis Route 139 Sud vers Cowansville. On prend ensuite la 202 Ouest pour arriver à Dunham, village créé en 1796 et dont les maisons et églises, vieilles souvent de plus de 150 ans offrent un véritable patrimoine architectural  de brique et de pierre de l’époque Loyaliste. Fidèles à la couronne britannique, les Loyalistes avaient quitté les états de la Nouvelle Angleterre pendant la guerre d’Indépendance.

ROUTE VINSIci commence la « Route des Vins » : 12 vignobles rivalisent d’ingéniosité et de technique pour faire grandir la vigne sur un terroir guère enclin à une telle plantation. La région est aussi réputée pour sa gastronomie, ses pommiers, ses érablières et ses cabanes à sucre, ses artisans, ses amateurs d’art… Autant de raisons d’initier le tour de l’Estrie – car c’est aussi le nom de cette région administrative. Outre l’attrait de sa rue principale, Dunham vaut le détour grâce à plusieurs personnages qui contribuent largement à sa notoriété…
diligence
Le bâtiment historique du « Relais de la Diligence » est une étape gourmande de la région avec ses deux adresses incontournables : La chocolaterie  Hansel et Gretel et « La Rumeur Affamée »…
Les chocolats de Karine…
chocolat
La chocolaterie est née de la passion de Karine Hamelin pour le chocolat. Cette autodidacte diplômée en administration a appris seule à apprivoiser le chocolat… Aujourd’hui, elle est indisponible pour raison d’accouchement immédiat et c’est son compagnon, Alain Boulet, manager de l’entreprise qui nous explique leur itinéraire original : « Chez nous, tout est artisanal, dit-il, et nous travaillons les produits locaux qui évoluent au fil des saisons (myrtilles – appelées ici bleuets, n’est-ce pas Jocelyn ? – canneberges, framboises…). Karine a tout appris par elle-même : la fabrication du chocolat mais aussi la confection des gâteaux et celle des sorbets aux fruits du terroir… Notre succès vient de la situation du village en pleine route des vins mais aussi de la créativité de Karine qui n’a de cesse d’inventer de nouvelles recettes… »
 La Rumeur Affamée…
fromage
“Pourquoi ce nom demande-t-on à Yves Nadon co-propriétaire des lieux ? « C’était pour faire parler, dit-il… Une rumeur ça se répand, mais en plus si elle est affamée… » Elle n’a qu’à pousser la porte de son magasin où est proposé un très grand choix de fromages savoureux dont l’originalité est d’être des produits du terroir québécois ! Leurs noms sont particulièrement  amusants : cantonnier, fêtard, ermite, bénédictin… Outre la fromagerie, Yves propose des charcuteries fines, un excellent rayon de pains ainsi que des entremets salés comme les quiches. Ici, la spécialité primordiale c’est la tarte au sirop d’érable, délicieuse, qui fait le bonheur des autochtones comme des visiteurs.
sucriere
Au village de Frelighsburg, à quelques kilomètres de là, Yves possède un autre établissement « La sucrerie de l’érable » installée dans l’immeuble historique d’un ancien Magasin Général. Etranger à la région, il vient de l’Abitibi après avoir vécu quelques années à Montréal, il est parfaitement bien intégré à son village d’adoption devenu village de cœur !
 Au fil du Temps avec Suzanne
antiquaire
En traversant  la rue, l’œil s’arrête immédiatement sur la maison colorée de Suzanne Dubé et son époux, Rosaire Robitaille, antiquaires et restaurateurs.  Gardée  par un cheval d’osier tirant un attellage  d’époque, la maison regorge d’objets chinés avec passion par la maîtresse des lieux. « Je n’achète que des objets que j’aime, dit-elle,  et surtout ceux qui ont une histoire… Parfois, devoir m’en séparer est un véritable  déchirement. Les gens entrent en contact avec moi suite à des successions, des décès, et j’achète suivant mes affinités. Je ne sais jamais à l’avance si je vais garder un meuble plusieurs mois ou s’il va partir dès son exposition… L’achat d’une antiquité est tellement subjectif…
DUHNAM MAISON
Chaque objet est unique par son vécu ». Deux étages abritent ses trouvailles quasiment toutes québécoises. Suzanne œuvre pour perpétuer le patrimoine culturel du village en proposant des promenades en calèche accompagnées  au cours desquelles elle raconte la vie de Dunham d’une façon humoristique. Le circuit est l’occasion d’admirer 14 résidences monumentales qu’habitaient les notables des domaines agricoles avec leurs dépendances, leurs écuries et certains bâtiments institutionnels. La ville, typique des Cantons de l’Est, a attiré des milliers d’Américains réfugiés loyalistes au 19ème siècle. Internet :http://www.villededuhnam.qc.ca

Le Domaine de la Chevrottière

chevriere1
En continuant notre exploration de Dunham, nous voici au Domaine de la Chevrottière  où Monique Bouchard et son mari ont réussi à concrétiser leur rêve : ils élèvent  des chèvres et des chevaux juste pour leur plaisir ! Ici, tout près de Dunham et au cœur de la « Route des Vins » la visite des lieux est gratuite et vos hôtes expriment toute l’affection qu’ils donnent à leurs animaux : des daims asiatiques, des chèvres Nubiennes importées au temps des colonies anglaises, des chevaux Haflinger et des chevaux miniatures (Falabella), deux lamas … Une sorte de ferme pédagogique où les petits citadins sont mis en contact avec la nature, la faune et la flore.
CHEVRIERE2
Outre les fromages fabriqués avec le lait, la petite entreprise familiale s’est spécialisée dans le savon et les produits cosmétiques dérivés au lait de chèvre et à base de cire d’abeilles. Une petite cabane à sucre a aussi été aménagée dans le parc où, en saison, est fabriqué le fameux sirop d’érable. Autre activité  saisonnière : l’élevage des abeilles pour une petite production de miel…  Aire de pique-nique et sentiers pédestres dans la belle érablière s’ajoutent à la qualité de l’accueil de ce « Relais du Terroir certifié » ! Internet : http://www.domainedelachevrottiere.com
Le Domaine Pinnacle pour transformer les pommes en « or liquide »…
pommiers
Tout près du joli village de Frelighsburg et sur le versant sud du Mont Pinnacle, ce domaine est une entreprise familiale, propriété de Susan et Charles Crawford, composée d’un verger, d’une cidrerie et de leur propre maison d’habitation. Du balcon de bois, lorsqu’on regarde au-delà des pommiers, on est déjà dans le Vermont, état Américain frontalier. Il se dit que la demeure a une longue histoire et qu’elle fut longtemps un lieu de contrebande sous la prohibition. On dit aussi que c’était un lieu de passage des esclaves… Aujourd’hui, ce qui attire le visiteur, c’est ce fameux « cidre de glace » inventé par Christian Barthomeuf et qui a en charge la totalité de la production.
maison pinnacle
Malgré sa jeunesse – création en 2000 – l’entreprise est une totale réussite et le « Ice Apple Wine » commence à être apprécié dans le monde entier (en France, il est distribué par la société Camus). Ce produit est fabriqué à partir d’un mélange exceptionnel  (et jalousement gardé !) de six différentes variétés de pommes. Il se déguste à la fois comme apéritif, vin de dessert ou accompagné de fromages ou autres foies gras. Les conditions de croissance idéales en été et les rigueurs de l’hiver canadien se conjuguent pour créer un nectar généreux incomparable. Imaginez qu’il faut plus de 80 pommes cueillies à la main après la première gelée pour remplir une bouteille de 37,5 ml ! Il n’y a aucun additif : seule l’alchimie du froid transforme les pommes en ce nectar doré.
pinnacle
C’est une véritable innovation reconnue désormais à travers d’importantes manifestations œnologiques internationales. Il se conjugue aussi en version pétillante : une lente fermentation à froid (8 mois) lui confère une complexité et une longueur en bouche exceptionnelles. La cuvée « Signature Réserve Spéciale » nécessite 120 pommes par bouteilles : elle est produite à 5.000 exemplaires tous numérotés. Internet : http://www.domainepinnacle.com

La galerie « Le Relais des Arts »

 galerie
L’originalité d’André Demers, est d’avoir créé une galerie d’art à l’intérieur de sa maison qui est aussi un Gîte du Passant à Stanbridge East, sur la Route des Vins. La résidence fut construite en 1860 par John Baker. Son fils J.C. Baker, banquier prospère et protecteur des arts, avait constitué une galerie de tableaux dans cette demeure qui était voisine de la banque. Il était alors mécène des peintres Wyatt Eaton et Allan Edson dont plusieurs œuvres sont exposées aujourd’hui aux Musées des Beaux Arts du Québec et du Canada. Depuis 3 ans, André Demers fait revivre  cette vocation  première. Une trentaine d’artistes sont exposés en permanence dans les pièces du rez-de-chaussée mises à leur disposition par ce passionné d’art et de peinture. Les hôtes des lieux sont, bien entendu, des amateurs d’art éclairés. Internet : http://www.relaisdesarts.com
Gîte du Passant : “Le Temps des Mûres”
gite mure
Après une journée de visites aussi denses, il fallait un endroit exceptionnel pour se ressourcer. Le Gîte du Passant « Le Temps des Mûres », une maison au pur style loyaliste datant de 1850, qu’on aperçoit au détour d’un chemin forestier, fait partie de ces lieux privilégiés qu’on est content d’avoir découverts… Ici, Marie-Josée Potvin et son mari, Pierre Cormier ont réalisé leur rêve de marier agriculture et hébergement. « Depuis toute petite, dit Marie-Josée, je voulais avoir une auberge. Mon mari, lui, c’était le sirop d’érable… Nous avons acheté la propriété en 1993 pour son histoire et sa superbe érablière… Nous essayons de vivre en autonomie et produisons quasiment tous les produits que nos hôtes trouvent sur la table du petit déjeuner… C’est toujours un plaisir, pour moi, de discuter avec les gens, de voyager virtuellement à travers leurs différentes destinations… Ils sont curieux mais aussi un peu envieux de notre mode de vie ». Outre sa belle maison de bois offrant tout le confort moderne, Marie-Josée a installé une grande piscine chauffée sous les arbres… Internet : http://www.tempsdesmures.qc.ca

La région de Magog et le lac Memphrémagog

Nous quittons Dunham pour rejoindre le charmant village de Sutton qui fait le plaisir des randonneurs grâce aux 80 km de sentiers du Parc d’Environnement Naturel. En hiver, le Mont Sutton est apprécié pour ses pistes de ski.

Le Musée du Chocolat à Bromont
chocolat
En continuant la route, on arrive à Bromont, dont la rue principale, rue Shefford, recèle petites boutiques de charme et restaurants. Au numéro 679, Michel Bilodeau nous accueille au Musée du Chocolat. « Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, commence M. Bilodeau… et la dixième ment ! »… Michel Bilodeau est un passionné de chocolat et a créé sa chocolaterie en 1989. chocolat1Mais comme il ne comptait pas en rester là, il est aussi à l’initiative de la « Fête du Chocolat » qui se tient au mois de mai et qui reçoit 30 à 40.000 visiteurs. Ceux-ci sont très curieux, dit-il, sur l’origine du produit et c’est pour cela que j’ai ouvert, en 1994, le Musée du Chocolat qui explique bien la transformation du caco et surtout son histoire. La boutique est aussi une table d’hôtes où l’on déguste, pour des prix modiques, de délicieux produits du terroir ainsi que les bonnes pâtisseries, et chocolats, bien sûr, de la maison ! Lieu de passage sur le circuit de la « Route des Vins » et celui, très populaire, des itinéraires à vélo, M. Bilodeau produit entre 3 et 4 tonnes de chocolat par an. Internet : http://www.feteduchocolat.ca
Article à suivre : LE QUÉBEC DU SUD : Cantons de l’Est (II) Magog et “Le Chemin des Pères”

Tourisme des Cantons de l’Est : http://www.cantonsdelest.com
Ministère du Tourisme du Québec : Numéro Gratuit (7jours/7 de 15 à 23 heures) Tél : 0 800 90 77 77