LE CENTRE DU PORTUGAL

Centre du Portugal
Aveiro : au cours de la promenade en bateau, on admire les belles façades Art Nouveau

A l’initiative de l’Association des Journalistes de Tourisme (AJT) et du Directeur de l’Office de Tourisme du Portugal en France, Jean-Pierre Pinheiro, l’assemblée annuelle de renouvellement du bureau se déroulait, fin septembre, dans la région « Centre du Portugal ». L’occasion d’échanger avec les quelque 70 confrères (soeurs) présents mais aussi de découvrir ce coin du Portugal moins fréquenté et pourtant si riche par son passé historique, sa culture, son architecture, sa gastronomie et surtout l’hospitalité légendaire de ses habitants… Un court séjour qui donne juste l’envie d’y revenir !

La lagune Ria de Aveiro

Désormais, le Portugal est à portée de « vol » ! Quel que soit votre aéroport de départ, les transporteurs « low coast » seront du voyage à des tarifs plus que raisonnables… Moins de deux heures de vol via Marseille (par exemple) et nous voici sur le tarmac de Porto ! A partir de là, un véhicule de location s’impose pour explorer le pays…

Coimbra, l’intellectuelle

L’université de Coimbra

A environ 100 km au sud de Porto (par l’Autoroute A1), dans la région Centre et sur le fleuve «Rio Mondego », voici Coimbra, notre première étape où va se tenir l’assemblée au sein de la prestigieuse Université, la plus ancienne du Portugal fondée en 1290 et classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2013.

C’est aussi l’une des plus anciennes d’Europe avec la Sorbonne, Bologne, Oxford ou Salamanque. Le « Groupe de Coimbra » créé en 1985 à l’occasion de son 700ème anniversaire, rassemble des universités européennes multidisciplinaires établies depuis longtemps et de hauts standards internationaux. Y adhèrent en France, les universités de Montpellier et de Poitiers.

Ici, les traditions ont la vie dure : Complet noir pour les garçons, tailleur noir pour les filles… cravate et cape noire avec écussons représentant les matières étudiées. Pour aider au financement de l’année scolaire, les étudiants vendent, aux touristes, de rigolos stylos à leur effigie !

Comme jadis, la cloche « Cabra » appelle aux cours…

La Bibliothèque Baroque de l’Université de Coimbra

La somptueuse bibliothèque baroque « Joanina » (18ème siècle) expose ses plafonds en trompe l’oeil, ses bois d’ébène, ses bois précieux du Brésil et ses chinoiseries… Insolite : une colonie de chauve-souris est chargée de chasser les insectes pouvant mettre en péril les précieux ouvrages !

Le « fado » chant traditionnel accompagné sur la fameuse « guitarra portuguesa » est chanté uniquement par les hommes.

La ville haute, Alta ou Almedina, avec ses universités, se distingue de la ville basse «Baixa ». On y accède par un enchevêtrement de ruelles étroites et pittoresques parfois entrecoupées d’escaliers au nom significatif comme « escadas de Quebra-Costas » (escaliers brise-dos)… Pour ne pas perdre son souffle, le mieux est de commencer par la visite des universités puis de redescendre tranquillement dans ce joli dédale vers les rues piétonnes et la cathédrale (12ème siècle), l’une des plus belles en style Roman du Portugal.


COUP DE COEUR : L’Hôtel Vila Galé (4*) au bord du fleuve Mondego et proche du centre historique, dispose de 229 chambres, d’une zone de congrès et d’évènements, d’une piscine extérieure et d’un spa avec piscine intérieure, sauna, bain turc, jacuzzi et salle de gym. Site : vilagale.com


La « Ria » de Aveiro, « Réserve Nature »

De Coimbra, il faut environ une heure pour arriver à la Ria (lagune) de Aveiro. Cette lagune est le résultat d’une terrible tempête qui, en 1575, combla l’accès à l’Atlantique. Un canal fut creusé en 1808 et des pins plantés pour fixer le sable. Les locaux ont largement tiré parti de cette nouvelle donne : pêche, ostréiculture, chasse, marais salants… sans oublier les algues pour fertiliser les champs.

La « Reserva Natural das dunas de Säo Jacinto » est aussi le lieu de repos de milliers d’oiseaux migrateurs. Nous empruntons une piste cyclable longeant l’étendue marécageuse. Malheureusement, le soleil, n’est pas au rendez-vous et la lagune prend les couleurs des landes irlandaises, ce qui change quelque peu avec l’aspect habituel des images portugaises !

Après l’excellent déjeuner des produits de la mer au restaurant « O Bico » au coeur du « Parque de Merenda do Cais do Bico », nous voici prêts à embarquer à bord d’un bateau de pêche traditionnel pour s’initier à la vie maritime. Les plus courageux iront à la cueillette des coquillages tandis que les frileux les encourageront de loin… Terre d’eau, le nom du site… ça ne s’invente pas : terradeagua.com

Vista Alegre : le luxe made in Portugal

A seulement trois kilomètres de la mer et à 8 kilomètres du centre d’Aveiro, l’Hôtel Montebelo Vista Alegre Ílhavo (5 *) fait partie d’un projet de restauration de tout l’espace de l’usine qui comprend le Palais, la chapelle de Nossa Senhora de Penha de França (Monument National avec ses remarquables azulejos)), le quartier des travailleurs et le Musée du théâtre. Architecture sobre et panorama sur la lagune… (82 chambres et suites, et espaces de congrès divers pouvant accueillir 12 à… 500 personnes).

Le musée montre l’histoire de l’usine, l’évolution esthétique de la production de porcelaine (depuis 1824) et son importance aux 19ème et 20ème siècle à travers une collection de trente mille pièces. On y voit les fours, immenses :  au milieu du 20ème siècle, dix fours similaires fonctionnaient simultanément grâce à plus de 100 ouvriers !

L’atelier de peinture manuelle est intégré dans le parcours et le visiteur peut admirer le minutieux travail des artistes qui, comme nous l’explique le guide, n’ont aucune obligation de production ! La Commission Européenne a élu le projet de récupération de ce patrimoine dans la catégorie « Héritage Culturel ».

Vista Alegre produit plus de 40 millions de pièces par an exportées dans 60 pays. Le Groupe Vista Alegre Atlantis vise à devenir la principale marque de luxe des arts de la table, de pièces de décoration, cristal et verre, à l’échelle mondiale. C’est l’une des 4 meilleures compagnies au monde dans la production de pièces de cristal de luxe. Site : montebelohotels.com

Aveiro, la ville des canaux ou la « Venise portugaise »

Aveiro, à environ 60 km au sud de Porto, est le centre de la zone touristique « Rota da Luz » (Route de la Lumière)… Il faut faire, ici, la promenade sur les canaux à bord des « Moliceiros » de la compagnie « Aveiro Com Paixao ». Ces embarcations colorées qui, maintenant, naviguent sur les eaux de la Ria n’ont pas toujours été des bateaux touristiques. Au 19ème siècle le «moliço» (algues) était récolté et servait d’engrais pour les sols sableux des agriculteurs de la région. Mais le remplacement progressif des algues par des engrais chimiques a fait baisser l’activité au cours du 20ème siècle.

Longues de 15 mètres pour 2,50 mètres de large, ces barques à fond plat (qui rappellent un peu les gondoles) se déplacent, aujourd’hui, à moteur. Toutes sont décorées, à la proue et à la poupe, de peintures satiriques reflétant la vie quotidienne. Au fil de l’eau, on ne manquera pas d’admirer les façades Art Nouveau des maisons longeant le canal qui représentent à elles-seules un véritable musée à ciel ouvert !

Enfin, pour les gourmands, faudra tester les « Ovos Molos » (en français : œufs mous de Aveiro), spécialité pâtissière locale à base de jaunes d’œufs et de sucre qui depuis 2009 a obtenu le label « Indication Géographique Protégée ».

Costa Nova et ses maisons rayées !

Nous voici à l’issue de notre séjour. Village de pêcheurs mais aussi station balnéaire, Costa Nova affiche son originalité grâce à ses jolies maisons « palheiros » aux bandes verticales de couleurs vives et qui font la joie de nos objectifs !

Pour la petite histoire, ces maisons colorées étaient, au 19ème siècle, des granges, des entrepôts et abris de marins construits avec des matériaux locaux et sur pilotis. Les planches disposées horizontalement étaient peintes en rouge vif. Au fil des ans, certains pêcheurs ont commencé à transformer leurs granges en les adaptant en locaux d’habitation.

Très photogénique, le village abrite de nombreux restaurants de poissons et coquillages parmi lesquels le plus réputé est « Marisqueira Costa Nova » célèbre pour tous ses produits de la mer : tourteaux, sardines, crevettes, écrevisses, langoustes… évidemment morue traditionnelle… Vraiment un régal de fraîcheur ! Site : marisqueiracostanova.pt


Reportage Texte & Photos Dany Antonetti (Oct. 2018)


Silvia, notre hôte au Centre Portugal

***Un grand Merci à l’Office de Tourisme du Portugal en France et à son Directeur, Jean-Pierre Pinheiro, pour l’organisation de ce voyage et à Silvia Aires, responsable presse du Centre Portugal qui, avec son sourire, son professionnalime et sa gentillesse a oeuvré pour la réussite de « l’expédition » des 70 journalistes AJT (parfois agités !) ainsi qu’à l’équipe de repérage : Dominique de La Tour, Martine Denoune et Jean-Claude Georget. Et Bravo à la Présidente, Evelyne Dreyfus, pour sa réélection ! 

Site du Centre Portugal : centerofportugal.com

PLUS D’IMAGES…