Escapade à Strasbourg capitale de Noël

Dans notre rubrique “Visite Express / Escapade  Week-end, Strasbourg”, “la Capitale de Noël” comme elle-même se désigne, est notre nouvelle destination. Arrivés à 15 h nous avons pris possession de notre chambre d’hôtel trouvée à la dernière minute sur le net.  C’est parti pour une visite en nocturne ! Petit passage par l’Office de Tourisme pour récupérer quelques infos et des Goodies pour nos lecteurs.

Le centre-ville s’est paré de mille feux tandis que les façades s’habillent de décors festifs. La foule est importante nous n’avons qu’une envie : découvrir le thème du décor suivant.

On arrive sur la place Kléber ou l’on peut admirer le sapin de la capitale de Noël avec ses 30 mètres de haut. Âgé de 180 ans, il a été sélectionné au cœur d’une forêt vosgienne. Avec sa décoration très soignée, il est incontournable avant la visite des Marchés de Noël.

Après la place Klébert, nous arrivons sur le Marché du Carré d’or où sont rassemblés les producteurs locaux. Les lumières, les odeurs vous attirent d’un stand à l’autre. Il manquerait peut-être, et c’est globalement le cas partout dans la cité, un fond sonore musical dans le thème de la capitale.

UN PEU D’HISTOIRE

Strasbourg a son marché de Noël depuis le Moyen-Age. Celui-ci était organisé début décembre sous le nom de « St Klausenmakt ». Il fut rebaptisé en 1570 au moment où la ville de Strasbourg devint protestante. Le marché Saint-Nicolas est remplacé, la même année, par le « Cristkindelsmarik » (Le Marché de l’Enfant-Jésus) au pied de la cathédrale. Ce marché est déplacé en 1830 place Kléber. Puis en 1870 il est accueilli sur la place Broglie. En 1990,  le marché commence à se répandre dans toute la ville.

Pour cette 447e édition, il expose 300 chalets éparpillés sur les différentes places. Voici un échantillon des chalets des marchés de Strasbourg en images.

Impossible de passer par Strasbourg sans découvrir son architecture

Au centre-ville les principaux styles architecturaux s’offrent au photographe. La verrière de la gare luit sous le soleil.

Les façades des maisons traditionnelles à colombage sont vraiment les plus emblématiques de la région !

La cathédrale Notre-Dame avec sa couleur particulière  a été érigée sur les vestiges d’une précédente à partir de 1176. Il aura fallu 263 ans pour achever sa construction. Son unique flèche terminée en 1439 culmine sur la tour nord à 142,11 m. C’est la plus haute flèche réalisée au Moyen Âge. La cathédrale est restée le bâtiment le plus haut du monde jusqu’en 1874.

Toujours dans la catégorie édifice religieux nous avons l’église Saint-Paul plus contemporaine, elle a été construite entre 1892 et 1897 par l’architecte Louis Müller. Ses seize portes permettaient aux militaires de la garnison protestante de Strasbourg d’y accéder selon leurs grades. Depuis 1919 elle a été affectée au culte réformé.


Textes et Photos : Patrice Branchereau


Plus de photos