MEDOC : Le Printemps des Châteaux

pauillac_vigne

Grands Crus Classés, Crus Bourgeois, Crus Artisans, Caves Coopératives ou autres crus… 60 domaines viticoles du Médoc ont fêté le printemps en ouvrant leurs portes au grand public : nous y étions conviés par le Conseil des Vins du Médoc. En voiture pour partir à la découverte de la « Route des Châteaux » !

medoc_raisinAu sud-ouest de la France (dans le département de la Gironde) la presqu’île du Médoc s’étend sur 2410 km2 entre l’Océan Atlantique à l’Ouest et l’estuaire de la Gironde à l’Est. Elle est traversée par le 45ème parallèle, ce qui explique en partie son climat tempéré favorable à la vigne. Les deux masses d’eau jouent un rôle considérable dans la régulation thermique du Médoc. Les vents océaniques relativement forts sont ralentis par le massif forestier qui laisse passer, à travers les pins et jusqu’aux vignes, quelques courants d’air propices à la lente maturation du raisin. Ces vents, mélangés à ceux de l’estuaire, créent de bonnes circulations d’air qui protègent les vignobles des gelées tardives du printemps et de certaines maladies. Les pluies, fortes et fréquentes, se répartissent entre l’automne et le printemps, périodes sans incidence pour la vigne qui ne porte pas encore de fruits. L’été médocain est plutôt chaud et peu arrosé facilitant la naissance des grands millésimes toujours issus d’étés chauds et secs.

L’Appellation « Médoc » depuis 1855…

medoc_enseigneEn 1855, lors de l’Exposition Universelle, Napoléon III officialisa le classement des plus grands vins du Bordelais. Pour les rouges, 61 domaines furent sélectionnés dont 60 dans le Médoc. Ce classement est encore en vigueur actuellement ! L’appellation comprend les vins du Médoc, Haut Médoc, Saint Estèphe, Pauillac, Saint-Julien, Moulis, Listrac et Margaux classés par : Crus Classés, Crus Bourgeois, et Crus Artisans. La force du Médoc est de permettre la production en nombre de vins de très grande classe. Le renom des grands châteaux est international.

Un peu d’histoire…

verre_vinLittéralement « pays du milieu des eaux» (Racine latine : in medio aquae), le Médoc fut longtemps une terre sans vignes. Isolé, pris entre deux vastes mers, plutôt sauvage, il était habité par les Medulli, tribu autochtone vivant à la mode gauloise. Au début de l’époque gallo-romaine, arrivent les Bituriges Vivisques, Celtes venus de la région de Bourges. Ils fondent Burdigala (Bordeaux) qui devient la capitale de la Gaule Aquitaine. Au début du Moyen Âge, les communautés religieuses et les grands seigneurs font naître les premières organisations viticoles. Ces grands ordres plantent quelques vignes autour des prieurés (Macau, Cantenac, Vertheuil, l’Abbaye de l’Isle) et des seigneuries (Castelnau, Lesparre, Latour et Blanquefort). Ce modeste vignoble médiéval produit des vins nouveaux dits « clarets » fort appréciés des Anglais ! Progressivement, le Médoc accueillera les pèlerins d’Europe du Nord qui repartiront avec leur gourde pleine de bon vin « franc et loyal ». Ce sera le début du tourisme viticole et de la carrière des vins du Médoc… Pourtant, après la Seconde Guerre mondiale et les gelées de 1956, le vignoble ne dépassait pas 6 000 hectares. Cependant, à partir des années 60 débute la formidable renaissance de la viticulture. La modernisation des exploitations, les progrès de l’œnologie et surtout le travail et la passion des hommes permettent une fabuleuse expansion des surfaces viticoles. En trente ans, les superficies et les récoltes doublent, s’accompagnant d’une importante restructuration des domaines.

Cabernet-Sauvignon, le cépage « roi » du Médoc…
Château de Malleret
Château de Malleret

Le cabernet-sauvignon apporte toute sa complexité au vin du Médoc : particulièrement adapté au sol graveleux, ce cépage produit un vin plein de finesse et de bouquet doté d’un fort pouvoir de conservation. Très résistant à la sécheresse grâce à son enracinement profond, il a besoin de terres sèches et parfaitement drainées dans lesquelles il va puiser en profondeur les éléments nécessaires à la production des tanins, antioxydants aux vertus reconnues par la médecine depuis l’Antiquité. Le merlot amène la rondeur, le fruit, la fraîcheur et le moelleux à l’assemblage. Les vins qu’il produit sont moins aptes au vieillissement que ceux offerts par le cabernet-sauvignon car ses racines restent plus superficielles. Présent en grande quantité dans les terres médocaines, il s’épanouit facilement sur des terroirs argilo-calcaires comme sur des graves.

medoc_cepLe cabernet franc, en plus faible proportion sur les parcelles médocaines, préfère les sols argileux et offre au vin une couleur claire et éclatante ainsi qu’un bouquet très riche. Le petit verdot, au doux parfum de violette et cultivé en petites quantités, donne le « nerf » au vin médocain. Il lui apporte une belle couleur, de la teneur en alcool et le dynamise d’une pointe d’acidité. Le malbec et la carmenère sont deux cépages dits « d’assortiment ». Très faiblement utilisés, ces cépages apportent, en général, de bonnes qualités complémentaires. Au cours de notre week-end découverte, nous avons pu apprécier quelques produits « oenotourisme »…

Le Château de Malleret et les cabanes dans les arbres

arbre_cabane_inside

Bruno Vonderheyden, Directeur d’Exploitation, nous accueille au Château de Malleret situé à Pian Médoc. Ce bel édifice du 18ème siècle – au cœur de 350 hectares de parc – recèle aussi des anciennes écuries (de type hara normand construites au 19ème siècle) uniques en Aquitaine qui ont été transformées en salles de réception. Le château a été entièrement redécoré et repensé pour devenir un lieu réceptif haut de gamme avec ses multiples salons et salles à manger et neuf chambres luxueuses aux noms évocateurs des plus prestigieuses appellations bordelaises. Le vin « Château de Malleret », classé Haut-Médoc Cru Bourgeois Supérieur part en grande partie (65%) à l’exportation. Internet : chateau-malleret.fr

arbre_cabane1

Dans le parc du château de Malleret, « Natura Cabana » propose toute l’année une étape touristique hors du commun : cinq cabanes de charme perchées dans des chênes centenaires à 7 mètres de hauteur attendent les amoureux de nature et tous ceux qui ont gardé une âme d’enfant, pour des nuits atypiques au plus près des étoiles. Internet : naturacabana.fr

Chambres d’hôtes à Château Mayne-Lalande à Listrac

chateau_mayne_bernardBernard Lartigue et son équipe vous reçoivent dans la maison d’hôtes “Les Cinq Sens du Château Mayne Lalande” à peine terminée. Ce cadre permet la pratique de nombreuses activités sportives (randonnées, cyclisme, équitation) mais aussi culturelles : découverte du jardin des cépages (à deux pas de la maison d’hôtes), initiations à la dégustation, visite guidée des infrastructures du Château… La cave personnelle du propriétaire où séjournent quelques milliers de bouteilles des vins de la propriété ainsi qu’une sélection de vins issus des régions vinicoles françaises choisis par votre hôte, propriétaire et vigneron passionné, la salle de dégustation, la bibliothèque… sont autant d’espaces collectifs qui agrémenteront le séjour.

Château Pichon Longueville, Grand Cru Classé à Pauillac

chateau_pichon

Propriété du groupe AXA, le Château Pichon-Longueville est un 2ème Cru Classé Pauillac. Le domaine s’est spécialisé dans l’accueil des visiteurs : c’est une des rares propriétés à rester ouverte tous les jours et toute l’année. Un second chai d’élevage souterrain a été construit, creusé sous le bassin d’eau qui fait face au château. Cette vaste nef architecturale à la voûte audacieuse abrite un parc de 1200 barriques et se transforme, à la demande, en salle de réception. Marie-Louise Schÿler, votre hôte, propose de compléter la visite par un dîner dans le cadre somptueux des salles à manger du château – alliant mets et vins – concocté par la Chef Gaëlle Benoiste Pilloire. Internet : pichon-longueville.com

Château La Tour de By à Bégadan

chateau_by1

Le Château de La Tour de By est une propriété de 74 ha située en bordure du fleuve sur une croupe de grave. La production y est classée « Cru Bourgeois » depuis 1932. Le propriétaire actuel, Frédéric Leclerc, propose des circuits balisés de balades dans les vignes autour du château. Le domaine est situé à seulement 300 mètres de la Garonne et les médocains appellent « rivière », le plus grand estuaire d’Europe ! Outre l’attrait de la belle demeure à colonnade, on appréciera aussi le Phare de By, construit sur les ruines d’un moulin à blé en 1825.

chateau_by_leclerc
Frédéric Leclerc présente ses crus

Celui-ci rendit de fiers services, jadis, aux pêcheurs et marins pris dans le mauvais temps ou la nuit… Superbe vue sur le vignoble du haut de la tour ! Le programme conduit ensuite dans les chais aux barriques de chêne merrain, puis à un joli écomusée de la vigne. Il finit, bien sûr, par la dégustation des différents millésimes ! Internet : la-tour-de-by.com

Devenez « embouteilleur » au Château Gaudin à Pauillac

embouteillage_gaudin

Le propriétaire, M. Capdevielle, vous reçoit dans sa petite propriété viticole (11 ha). Il vous fera partager son « savoir-faire » et sa bonne humeur. Vous allez devenir « Maître embouteilleur du Château » ! Vêtu d’un tablier de maître de chai, vous remplissez une bouteille à la barrique, vous la bouchez, vous la capsulez, et enfin vous collez l’étiquette du château… Si le propriétaire juge que vous avez bien fait votre travail, il vous offre le précieux flacon embouteillé par vos soins (c’est du Pauillac !) et vous remet le « Diplôme de Maître Embouteilleur ». A l’heure du déjeuner, vous profitez d’un cadre chaleureux et authentique pour apprécier les spécialités du Médoc alliées aux vins du Château. La propriétaire, Linette Capdevielle cuisine pour ses hôtes, comme pour ses vendangeurs…un vrai régal ! Internet : château-gaudin.fr

Château d’Arsac : mariage de l’Art et du Vin !

chateau_arsac

Le Château d’Arsac est l’un des plus anciens domaines du Médoc. Edifié au 12ème siècle par les sires d’Arsac, alliés du roi d’Angleterre durant la guerre de 100 ans, le domaine est légué au 16ème siècle par Jacquette d’Arsac à Thomas de Montaigne, le frère de Michel… Deux générations plus tard, il tombe entre les mains des seigneurs d’Arérac puis de Ségur de Cabanac. Après une période faste au début du 20ème siècle, le vignoble est dévasté par le phylloxéra. En 1986, Philippe Raoux, négociant bordelais, achète le château laissé à l’abandon. Il réhabilite les bâtiments dans un style contemporain et redonne à la propriété sa vocation viticole.

chateau_arsac_coeur

Aujourd’hui, le vignoble est composé de 112 ha dont 54 en appellation Margaux, 51 ha en appellation Haut-Médoc, 3 ha en appellation bordeaux rosé et 4 ha en bordeaux blanc. Autre originalité : chaque année depuis 2005, plusieurs parcelles du vignoble sont confiées à un vinificateur (winemaker) qui reste décisionnaire de tout le processus d’élaboration jusqu’à la mise en bouteilles et signe le vin de son nom. Le vin séjourne en barrique de chêne français pendant un an. La dernière cuvée (2008) est signée Stéphane Derenoncourt.

winery_boutique

Le Château figure sur le circuit « Art et Vin » car il propose aussi un « Jardin des Sculptures » avec sa vingtaine de sculptures monumentales disséminées dans le parc et les chais. Internet : château-arsac.com

La Winery et son « Atelier signe œnologique »

Philippe Raoux (ci-dessus) a aussi créé la Winery, un espace architectural contemporain tout en transparence blotti au milieu de 28 hectares de landes et de bois à 30 minutes de Bordeaux. Un édifice aux vastes volumes, ouvert sur la nature et les saisons imaginé par l’architecte bordelais Patrick Hernandez comme « une serre à l’envers » qui privilégie les jeux de lumière et les matériaux brut : verre, inox, bois. Comme la Bodega de « Marquès de Riscal » au Pays Basque Espagnol dans la belle région Rioja Alavesa, au sud de Bilbao et au milieu des vignes dans le village médiéval d’Elciego à la conception futuriste de l’architecte canadien Franck Gehry, la Winery de Philippe Raoux s’inscrit en rupture avec tous les critères traditionnels Français en s’inspirant des modèles Anglo-Saxons…

winery_mesureurLe lieu dispose d’une boutique et d’un restaurant (Le Wy), mais aussi d’un parc où sont exposés L’Arbre du Soleil, une sculpture monumentale de l’artiste japonais Susumu Shingu, ou encore l’Homme qui mesure les nuages, un bronze du belge Jan Fabre. Philippe Raoux, est un grand collectionneur d’art moderne. Quatre ans de réflexion et deux ans de travaux ont été nécessaires pour créer cet espace en forme de forum, ce concept innovant de « resort » oenotouristique. C’est une « passerelle vers l’art », à travers la plus importante collection permanente du Médoc. En complément, les ateliers gustatifs et les séances ludiques qui permettent de découvrir son « signe œnologique » (esthète, tendance, gourmand, sensuel, éternel, musclé…) connaissent un vif succès. Etes-vous plutôt Cabernet ou Merlot ? Pour découvrir votre palais, cette animation propose une dégustation autour de 6 vins.

winery_test

Un logiciel exclusif définit ensuite vos tendances et vous dresse le portrait de votre « Cave Idéale »… Enfin, la Winery joue le jeu du tourisme local puisqu’elle fait aussi office de point de départ pour des visites guidées dans une vingtaine de châteaux partenaires. Internet : winery.fr

COUP DE COEUR : Le Relais de Margaux

chateau_margaux

Au coeur d’un domaine de 55 ha en bord de Gironde, Le Relais de Margaux (Meeting & Resort Hotel **** Luxe Golf & Spa) affiche charme et raffinement qui en font une référence en hôtellerie de luxe : 100 chambres et suites ; un restaurant gastronomique « L’Ile Vincent », une brasserie « La Brasserie du Lac », 10 salles de séminaires et réceptions, le Spa Harmonia et le Golf de Margaux. Le Relais de Margaux – Internet : relais-margaux.fr


Demandez le Guide « Destination Vignobles en Médoc »


chateau_by
Château La Tour de By

Ce Guide est une démarche commune aux collectivités territoriales, aux acteurs du tourisme, et aux viticulteurs pour faire découvrir et mieux connaître l’univers de la vigne et du vin dans son contexte géographique, sociologique et culturel. Un réseau qui rassemble des professionnels qui ont un même but, faciliter votre séjour et susciter votre curiosité pour un terroir et un territoire qu’ils animent au fil des jours. Ensemble, viticulteurs, hébergeurs, restaurateurs, cavistes, présents dans le guide, en partenariat avec les Offices de Tourisme, s’engagent à vous recevoir en véritables ambassadeurs du Médoc. Une bonne partie des propriétés viticoles référencées ont choisi de signer la charte d’accueil «Vignobles et Chais en Bordelais» s’engageant ainsi à respecter des critères qui fondent la qualité de l’accueil et du service. Internet : medoc-bordeaux.com

PETIT VOCABULAIRE DU VIN…

chateau_by_tour– Assemblage : Mélange de vins de même origine géographique, sélectionnés pour leurs qualités complémentaires. Un château n’assemble que ses propres vins.

– Barrique bordelaise : Fût de chêne d’une contenance de 225 litres.

– Bouquet : Ensemble des arômes issus de l’élevage et/ou du vieillissement des vins se développant après la fermentation.

– Cépage : Pied de vigne qui possède des caractéristiques propres, reproductibles par voie végétative, bouturage et greffage.

– Collage : Cette opération consiste à verser en barrique des blancs d’œuf battus en neige et à les mélanger au moyen d’un fouet, pour clarifier le vin.

– Cru : Terroir délimité pour ses qualités, il correspond à un lieu dit, une commune ou un domaine viticole. (Photo à droite : Phare de la Tour de By)

– Élevage : Soins apportés au vin après la fermentation, jusqu’à la mise en bouteilles pour le stabiliser et le conduire à une qualité optimale.

– Encépagement : C’est l’ensemble des cépages qui constituent un vignoble.

– Fermentation : Phénomène naturel et spontané, la fermentation est un processus biologique par lequel les levures transforment le sucre en alcool et en gaz carbonique.

– Macération : Contact plus ou moins prolongé entre le jus et les parties solides du raisin (peaux et pépins) avant, pendant ou après la fermentation alcoolique.

– Soutirage : Opération de transvasement, d’une barrique dans une autre afin d’assurer la séparation des lies et du vin.

– Terroir : Interaction des facteurs de l’écosystème (climat, micro-climat sol, sous-sol, topographie et cépage) et du savoir-faire des hommes. C’est cette interaction qui confère l’originalité et la typicité du produit.

– Véraison : Changement de couleur de la peau du raisin. Elle marque le début de la phase de maturation.

Incursion à Saint-Emilion et « Pomerol Séduction » de l’autre côté de l’estuaire

saint_emilion

Situé sur les côteaux dominant la rivière Dordogne, le village de Saint-Emilion, son vignoble et ses paysages sont inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 10 ans au titre de “paysages culturels”. Le vignoble bénéficie d’un micro climat exceptionnel et d’une qualité de sols uniques. Côtes, terrasses, plateaux alternent sur une surface totale de 5 400 ha composée de fragments rocheux, sables, graves, argiles et limons. Cette diversité de terroirs s’allie à un encépagement déterminé – merlot et cabernet – le merlot étant le cépage dominant (contraire du Médoc). Il faut, lors d’un séjour dans le Médoc, découvrir aussi cette appellation ! Internet : saint-emilion-tourisme.com

chateau_gazin1
Château Gazin

Au cœur du département de la Gironde et à 5 km de Saint Emilion,Pomerol se situe en périphérie de Libourne. La commune s’étend sur 760 ha avec une superficie en production A.O.C. Pomerol de 800 hectares. Neuf châteaux s’associent autour du label « Pomerol Séduction » pour promotionner leur vignoble : Château Beauregard, Château Clinet, Clos du Clocher, Château La Conseillante, Château Gazin, Château Mazeyres, Château Petit Village, Château Rouget et Château Vieux Maillet. Les membres de « Pomerol Séduction » souhaitent associer leurs actions pour assurer une meilleure connaissance de leur terroir et de leurs vins autour d’une synergie dynamique.

chateau_gazin
Château Gazin et son original carillon

Parmi eux, Château Gazin (26 ha) qui pourrait être un vestige de « l’Hospital de Pomeyrols » édifié par les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (1288). Nicolas de Bailliencourt, l’actuel propriétaire représente la 5ème génération de la famille. Internet : gazin.com

petit_villageChâteau Petit Village à Pomerol (11 ha), à peu de distance (aussi propriété du groupe AXA) au cœur de l’appellation, ouvre ses portes et ses chais à la visite puis à la dégustation invitant ses hôtes privilégiés à un dîner convivial autour des mets et des vins. La maîtresse de maison, Lori Julia, offrira, en plus, son délicieux accent américain ! Idée originale : le château fait appel à un jeune chef-sommelier, Thibaut Servas qui œuvre à domicile dans la lignée des grands ! Internet : invitechezsoi.comet petit-village.com

Château Bel Air à Lalande de Pomerol

chateau_marjolaineStephen Adams, businessman Américain, est originaire du Minnesota. En 1995, il commence à s’adonner à sa passion : le vin et le vignoble. Il achète d’abord une propriété dans la Dry Creek Valley, en Californie puis découvre – dans les années 90 – la région bordelaise, à l’occasion de son mariage avec Denise. Commence alors une succession d’acquisitions : Château Lagarosse, Premières Côtes de Bordeaux, en 2000. Château de Candale, St-Emilion Grand Cru, en 2002.Château Fonplégade, St-Emilion Grand Cru Classé, fleuron du groupe, en 2004. Château de Bel-Air Lalande de Pomerol, en 2005. Château l’Enclos, Pomerol, et Château Roylland, St-Emilion Grand Cru, en 2007. Dans toutes ses propriétés, Stephen Adams a la même stratégie : investir pour améliorer la qualité du produit. « Adams French Vineyards » est un nouvel état d’esprit dans le monde du vin. Depuis janvier 2007, une équipe jeune et énergique a été mise en place avec notamment Marjolaine Maurice de Coninck, Directrice France. (Notre photo : Marjolaine avec Gonzague, son mari). Internet : adamsfrenchvineyards.fr