VENISE : Mythique Carnaval

Le Carnaval de Venise s’est tenu du 14 au 24 Février mettant l’accent sur les 6 dont la thématique était évoquée dans les 6 quartiers de la Cité des Doges

VENISE

Elégance, raffinement… On ne se déguise pas à Venise, on se costume ! Exit Spiderman et autres Batman… ceux qui arborent des tenues criardes et des maquillages de guignols n’ont pas leur place…Sur la place San Marco ! Unique au monde, le Carnaval de Venise est une très ancienne fête apparue au 10ème siècle puis institutionnalisée à la Renaissance. Ces masques permettaient à tous les Vénitiens, quelle que soit leur condition sociale, de participer à la fête : tout était permis ! En toute impunité – pauvre ou riche – chacun faisait ce qu’il voulait… Au cours des siècles, victime des excès qu’il entraînait sous le couvert de l’anonymat, le carnaval fut définitivement interdit.

VENISE

Ce n’est qu’en 1979 que la Municipalité de Venise le remet au goût du jour pour le bonheur de tous : Vénitiens qui trouvent là, en saison creuse, une manne économique et touristes nationaux et internationaux qui découvrent cette culture délicieuse dans ce cadre somptueux, nostalgie du passé glorieux de la Sérénissime !  Partagez l’émotion de la découverte du Carnaval en louant à Venise une chambre avec vue chez un particulier.

VENISE

Inspiré par la Commedia dell’Arte, le déguisement traditionnel était la bauta composée d’un voile noir ou tabarro. La tête était couverte du typique chapeau noir à trois pointes (tricorne) et le visage d’un masque blanc (la larva) à la lèvre supérieure élargie et proéminente sous un petit nez qui modifiait le timbre de la voix, rendant ainsi la personne qui le portait totalement impossible à identifier. La forme du masque permettait de respirer et de boire aisément. Il était donc inutile de l’ôter, préservant ainsi le plus sûr anonymat.

VENISE

Le nom de “larva” semblerait avoir une origine latine  signifiant “masque” ou “fantôme”. Pendant le carnaval, les vénitiens se permettaient toutes les audaces. On dit que même les prêtres et les nonnes portaient la bauta pour protéger leurs fugues amoureuses. Aujourd’hui, Le tabarro est entré dans le langage courant vénitien et “avoir un bon tabarro” signifie “avoir de la chance” !

VENISE
Sous la Direction Artistique de Marco Balich, le Carnaval 2009 avait pour thème : « 6 sens pour 6 quartiers ». Découvrir, voir, écouter, toucher, sentir, goûter Venise et ses six quartiers… était le leit motiv de l’événement. Chaque sestiere (quartier) adoptait un sens: Cannaregio: Le Goût ; Santa Croce : L’Odorat ; Dorsoduro : L’Ouïe ; San Polo : La Vue ; Castello:  Le Toucher et San Marco : La Pensée.
VENISE
Plus de 300 personnes costumées ont participé au concours du plus beau costume 2009, certaines venues de très loin : jusque de Californie ! Il a fallu 3 jours de sélection au jury de professionnels (Marco Balich, Directeur Artistique du Carnaval, Nicolao, styliste vénitien et la costumière Gabriella Pescucci, lauréates de nombreuses distinctions internationales) pour désigner le plus beau costume 2009. L’Oscar  a été attribué à « La Chine du temps de Marco Polo » pour un concurrent faisant partie d’un groupe de huit allemands. Le jury a aussi donné deux mentions spéciales  à une femme vêtue d’un costume inspiré de l’oeuvre  De Chirico et à un costume « Mongolfière ». Pour la créativité, le jury a remarqué un groupe de Français de Toulon aux costumes de déchets recyclés ! Le Carnaval 2009  est fini… Déjà les « petites mains » pensent à celui de 2010 !
VENISE
   (Photos : Gérard Antonetti/grand-sud-mag.com)
Plus d'images...