IRLANDE : Connemara (3)

Galway, la porte d’entrée du Connemara

On quitte Athlone par la N6 pour rejoindre Galway (en irlandais : Gaillimh), la 3ème ville d’Irlande en nombre d’habitants après Dublin et Cork. Située dans la province de Connacht, dans le Comté de Galway, sur la côte ouest, son nom vient de la rivière Corrib (Gaillimh) qui la traverse. Au cours du Moyen Âge, la ville fut gouvernée par une oligarchie de 14 familles de commerçants (12 d’origine anglo-normande et 2 d’origine irlandaise) « les Tribus de Galway ». La ville prospéra grâce au commerce international et devint petit à petit le principal port de commerce avec l’Espagne et la France.

Galway
Pendant longtemps Galway eut maille à partir avec les populations gaéliques. Sur la Porte Ouest du fort construit en 1562 on peut lire « Des féroces O’Flaherty puisse Dieu nous protéger » : les Irlandais des environs ne pouvaient pas circuler librement dans les rues de la ville (contrairement aux anglo-irlandais qui en étaient les citoyens).
Galway
Le centre ville est très coloré, formé de rues piétonnes dont la centrale est Quay Street où se succèdent pubs aux enseignes en fer forgé, restaurants et boutiques où vous pourrez vous procurer les fameux pulls irlandais à torsades chez O Maille (Ventes aussi sur le Net : www.omaille.com) ou encore la bague traditionnelle « Claddagh Ring» chez Thomas Dillon’s le plus ancien bijoutier d’Irlande qui a pignon sur rue depuis 1750 (Internet : www.claddagring.ie).
Galway

Cette bague qui représente deux mains tenant un cœur rehaussé d’une couronne. Sa signification : les mains symbolisent l’amitié, le coeur l’amour et la couronne la loyauté. La tradition veut que la bague soit portée pointe du cœur vers le haut si le cœur de la personne est pris et vers le bas si elle recherche l’âme sœur !

Galway
Comme chacun sait, le trèfle à trois feuille est le symbole de l’Irlande. On le retrouve convertit dans les boutiques en différents bijoux. Mais connaissez-vous sa signification ? Quand Saint Patrick arriva en Irlande en 432, il utilisa ce trèfle pour expliquer la Sainte Trinité aux Celtes qu’il parvint à christianiser… Sur notre photo, Celeen et Sarah proposant leurs créations artisanales et Oscar Wilde, l’un des plus célèbres Irlandais, en discussion pour l’éternité avec son frère…
Galway
Pub et Guinness : un mariage réussi depuis 250 ans !
A VOIR : La Cathédrale de Notre-Dame de l’Assomption et de Saint-Nicolas est depuis sa consécration en 1965 le plus imposant bâtiment de la ville : son volume intérieur témoigne de l’importante fréquentation des messes.
Galway
Saint Nicholas Church est la plus grande église médiévale d’Irlande encore en activité. Elle a été fondée en 1320, grâce à la célèbre famille Lynch. Elle aurait reçu la visite de Christophe Colomb en 1477. d’obédience anglicane, l’église a consacré la première union homosexuelle d’Irlande en septembre 2002.GalwayIci vécut James Joyce, l’un des plus grands écrivains irlandais. Un petit musée lui est consacré dans l’ancienne maison de Nora Barnacle, son épouse.

Lynch’s Castle (Notre Photo ci-contre) est un ancien hôtel particulier : un bon exemple d’intégration des constructions anciennes dans la ville moderne . Il est actuellement occupé par une banque.

Galway est aussi une très ancienne ville universitaire puisque la « National University of Ireland » y fut fondée dès 1845. On y étudie toutes les matières et le nombre d’étudiants dispense à la ville dynamisme et jeunesse. Les abords du port ont été réhabilités et la promenade le long des anciens docks particulièrement prisée dès qu’apparaît un rayon de soleil… Galway est jumelée en  France à la ville de Lorient.

 Sophie, une Bretonne à Galway…
Sophie
 Partout les Français s’expatrient… Ici nous avons rencontré Sophie qui exerce la profession de guide touristique après être passée par de nombreux métiers : « J’ai débarqué, dit-elle, en 1977 à Galway comptant y rester quelque temps pour perfectionner mon anglais… Et j’y suis toujours plus de 30 ans après ! Je me suis mariée, ai eu 4 enfants, ai divorcé et jamais eu de problèmes avec les Irlandais…des gens très gentils, curieux des étrangers et accueillants. Pendant des années, j’ai tenu un restaurant, puis un pub et je n’ai que des bons souvenirs à évoquer. Le boum économique de la dernière décennie a « boosté » l’Irlande qui accuse une belle croissance. Cependant, dès qu’on quitte les villes, on retrouve l’authenticité d’autrefois : un atout pour notre tourisme ! ». Sophie nous servira de guide dans notre découverte du Connemara.
Galway
Le Port de Galway
Galway prépare un immense événement : la venue de la “Volvo Ocean Race 2008-2009” fabuleuse course à la voile autour du monde qui fera escale dans 11 ports différents de la planète dont Galway en mai 2009. De nombreuses modifications vont être apportées aux installations portuaires pour le passage de cette grande manifestation. Internet :www.volvooceanrace.org
Le décor du Connemara…
Connemara
Le Connemara en anglais, ou Conamara en irlandais, est situé dans le Comté de Galway, à l’ouest de la province de Connacht. Le terme désigne également le poney indigène de la région que l’on peut apercevoir en liberté dans le Parc National du Connemara.
Poney
On dit que des étalons arabes nagèrent jusqu’à la côte après le naufrage de l’Armada et qu’ils ont donné à ce poney ses grands yeux et son agilité !
Connemara
D’une superficie d’environ 2000 hectares, le Parc National du Connemara abrite les 12 plus hauts pics de la région « Twelve Bens » culminant à 728 mètres. C’est le lieu de prédilection des lacs réputés pour leurs poissons, des landes où évolue le cerf et des tourbières où est exploitée la tourbe.
Connemara

Pour découvrir le Connemara au départ de Galway, deux possibilités : la route intérieure N59 ou la route côtière 336… Le mieux est de faire une boucle afin d’en apprécier tous les aspects.

Connemara
On a tous en mémoire cette chanson de Sardou datant de 1981 : « Terre brûlée au vent des landes de pierre, autour des lacs, c’est pour les vivants un peu d’enfer le Connemara… Des nuages noirs qui viennent du Nord colorent la terre, les lacs, les rivières : c’est le décor du Connemara… » D’ailleurs Cromwell (encore lui !) n’avait-il pas dit vers 1650 « En enfer ou au Connemara » alors qu’il faisait déporter la population catholique d’Irlande à l’ouest de l’île…
Cottage
Pourtant, le Connemara a un charme inouï, même sous la pluie, et le touriste français apprécie ses paysages, ses villages de pêcheurs comme Roundstone, sa petite capitale, Clifden (An Clochán en irlandais), bourgade tranquille et colorée pris de l’importance au début du 20ème siècle quand Marconi y installa sa principale station de télégraphe sans fil.
Clifden
 La rue principale de Clifden
En 1908, Jack Phillips, l’opérateur radio du Titanic rejoignit la station et y travailla plus de 3 ans. Clifden est proche du lieu d’atterrissage du premier vol transatlantique d’Alcock & Brown le 15 juin 1919. L’avion s’est posé dans la tourbière de Derrygimlagh, à proximité de la station de Marconi.
Connemara
Roundstone, un des plus typiques villages du Connemara
Connemara

La côte du Connemara est un ensemble de plusieurs péninsules. La péninsule de Iorras Ainbhtheach dans le sud est la plus importante. On y trouve les villages de Carna et Kilkieran. La péninsule d’Errismore est située à l’ouest du village de Ballyconeely. Les péninsules d’Aughris, Cleggan et Renvyle se trouvent au nord ouest… Pour découvrir toutes ces destinations magiques, il y a lieu de prendre son temps !

L’Abbaye de Kylemore
Kylemore

Kylemore Abbey (sur la route N59) est une abbaye bénédictine fondée en 1920 sur le site du château de Kylemore construit en 1868 sous les ordres du négociant et politicien Mitchell Henry, qui voulait en faire cadeau à sa femme Margaret. Avec son église néo-gothique (1881) incroyable – véritable cathédrale en miniature – et ses jardins victoriens, c’est un des principaux lieux touristiques du Connemara. Le jardin, composé d’un espace floral, d’un potager et de plusieurs serres a été restauré par les religieuses qui occupent encore les lieux. Mitchell et Margaret Henry sont tous deux enterrés dans un mausolée situé derrière l’église.

Kylemore
A l’intérieur du château, le Hall principal et 3 pièces sont ouvertes à la visite. L’abbaye de Kylemore abrite une école secondaire réputée pour jeunes filles, nommée « Kylemore Abbey International Girls Boarding School » mais les sœurs n’étant plus assez nombreuses pour s’en occuper, la fermeture définitive est prévue en Août 2010 ! Internet : www.kylemoreabbey.com