IRLANDE : Tullamore (2)

Tullamore, dans le Comté d’Offaly est une petite ville au cœur de l’Irlande connue pour son Festival de Musique Irlandaise mais aussi par son whiskey Tullamore Dew qui y fut fabriqué à partir de 1829. Ce nom lui vient des initiales d’un ancien propriétaire : Daniel Edmond Williams (DEW) qui avait établi un slogan « Give everyman his Dew » (Donnez à chaque homme son Dew).

 

Tullamore Dew
En 1954 la distillerie Tullamore ferme et la production est transférée près de Cork. Mais le bâtiment construit en 1897, s’est transformé en musée (en 2000) incluant une évocation historique et un pub authentique. Les droits de Tullamore Dew sont aujourd’hui la propriété de Cantrell & Cochrane qui continue à élaborer le whiskey originel. Avec plus de 2.500.000 bouteilles par an dans 80 pays, Tullamore Dew perpétue l’héritage. Internet : www.tullamoredew.com
Tullamore Dew
 Fleadh Ceoil (prononcer “flah-quol”) à Tullamore
est l’un des plus grands festivals de musique, danses, et chants irlandais
Tullamore Music
Près de 250 000 visiteurs (irlandais et internationaux) avaient fait le déplacement du 16 au 25 août dont 10 000, toutes générations confondues, ont participé aux compétitions, concerts, sessions impromptues dans les pubs, rues pendant le festival. Le vendredi 22 Août 2008, à Tullamore, un  nouveau record a été établi qui va prendre place dans le « Guinness Book » : 2845 musiciens ont joué ensemble non-stop pendant 56 minutes !

 

Tullamore Music
Même le Premier Ministre d’Irlande, Brian Cowan, (appelé « Taoiseach » en gaélique) natif des environs, avait pris place sur la tribune (Notre photo en haut à droite) pour partager l’exploit avec ses électeurs, et aussi avec nous ! Une formidable ambiance régnait sur la jolie place de Tullamore devenue, l’espace d’une heure, le plus grand lieu de concert de monde ! Cette joyeuse foule armée de tous les instruments traditionnels (voir ci-dessous) s’est exprimée à l’unisson grâce à une accalmie météorologique…Les photos parlent d’elles-mêmes !
Tullamore Music

A propos de la musique irlandaise…

HarpeLa harpe est l’emblème du pays depuis le 12ème siècle et la musique la plus ancienne est celle des harpistes des clans gaéliques du 9ème siècle. Le terme oïrfideach « celui qui souffle » désigne un musicien en gaélique : Le mot piopai (de pipe en anglais), qui désigne un instrument à chalumeau, est signalé pour la première fois dans un poème contenu dans le Book of Leinster, manuscrit datant d’environ 1160. Dans ces mêmes vers, sont mentionnés le fidli (fiddle), ancêtre probable du violon en Irlande, et le timpán, instrument à cordes dont on joue avec un archet.

La cornemuse irlandaise ou uilleann pipes (uillean = “le coude”) est constituée de trois bourdons, de régulateurs à douze clés (pour l’accompagnement), d’un soufflet actionné par le coude, d’un sac (coincé contre la hanche) et d’un chalumeau à deux octaves. L’instrument à percussion le plus utilisé porte le nom de bodhrán. Son cadre est en frêne et sa membrane en peau de chèvre, parfois en daim ou lévrier. Il est frappée par un petit bâton de frêne ou de houx. Le violon, toujours appelé fiddle, est le plus souvent monté avec des cordes métalliques et un chevalet plutôt plat. Il y a aussi plusieurs types de flûte. L’accordéon, d’origine allemande, se divise en accordéon chromatique et accordéon diatonique. De nos jours, on trouve aussi lebanjo ténor (4 cordes), la mandoline (à fond plat), la guitare, le cistre, proche de la mandole, le bouzoukiimporté de Grèce au début des années 1960… Depuis quelques années, divers instruments hybrides voient le jour, comme le bouzouki au corps de guitare qu’utilise Andy Irvine. (Notre Photo : Harpiste du Groupe Celtic Passage)

Tullamore Festival
Une grande fête dans les rues de Tullamore
Tullamore Festival
Cornemuses et grosses caisses…

Tullamore Festival

Tullamore Festival
Le violon, indispensable à la musique irlandaise !
Tullamore Festival
Dans tous les hôtels, pubs, restaurants, des concerts improvisés

Le site monastique de Clonmacnoise

Clonmacnoise
A environ 40 minutes de route de Tullamore, sur le Comté d’Offaly et au bord de la rivière Shannon, les ruines du site religieux de Clonmacnoise sont un lieu de pèlerinage millénaire ainsi qu’une attraction touristique irlandaise. Fondé en 548 par St-Ciaràn, fils d’un maître artisan, il compte sept églises édifiées au cours des siècles, aujourd’hui à l’état de ruines, une tour ronde, un château, trois croix en pierre (La Croix des Ecritures, la Croix du Sud et la Croix du Nord) et de nombreuses pierres tombales très anciennes (datées du 8ème au 12ème siècle).
Clonmacnoise
Une grande sérénité se dégage de l’ensemble. Le Centre des Visiteurs propose une vidéo en plusieurs langues (dont le français) et un petit musée renfermant les trois authentiques croix, celles de l’extérieur étant des copies.
Internet : www.heritageireland.ie
Clonmacnoise
Blackwater Bog Train à Shannonbridge
Tourbiere
On quitte Clonmacnoise pour Shannonbridge (à 10 minutes de route) pour une visite des tourbières en train touristique. Ici, sur le Comté d’Offaly, la tourbière du Marais d’Allen à Blackwater (littéralement eau noire) s’étend sur 8000 hectares et les hommes y exploitent la tourbe (bog) depuis des décennies. Le petit train touristique qui parcourt la tourbière sur 9 kilomètres permet aux visiteurs de mieux comprendre l’exploitation de ce précieux matériau : les tourbières se sont formées il y a 12.000 ans après la période glaciaire. Alors que les couches de glace se retiraient, des paysages accidentés apparaissaient. Les creux se remplirent de glace fondue pour former des lacs peu profonds peuplés de végétaux qui se sont ensuite transformés par manque d’oxygène et d’eau en ces fameuses tourbières.
Tourbiere

Arrêt du petit train : le conducteur descend et se transforme en « ouvrier des tourbières » pour expliquer l’extraction et la coupe des bûches à usage domestique : les bûches transférées dans une brouette sont mises à sécher au soleil (ou à l’air… ) puis serviront de combustible pour alimenter la cheminée. Outre cette utilisation ancestrale, la Centrale Thermique de Shannonbridge produit de l’électricité grâce à la combustion de la tourbe. Environ 5% de l’énergie consommée en Irlande vient de ce procédé !

Tourbiere

La tourbière est un gigantesque lieu de conservation : 86  corps humains, des ruines d’un village vieux de 3.000 ans, du bois datant de 7.000 ans… ont été mis à jour ! C’est aussi un biotope intéressant qu’il faut conserver : une grande part de la tourbière est déclarée zone protégée tandis que de nombreux botanistes et ornithologues étudient l’évolution du milieu et sa fréquentation par des populations d’oiseaux migrateurs ou sédentaires.

Artisanat

De retour vers Tullamore, arrêt au village de Ballinahown. L’association d’artistes (une quarantaine de créateurs Irlandais) «Celtic Roots Studio» y propose des objets sculptés avec la tourbe et les pins, chênes ou ifs millénaires ainsi que des bijoux, de la verrerie et de la céramique, des bougies parfumées, des accessoires de mode, de la peinture… Internet :www.celticroots.ie

Artisanat
La distillerie Locke à Kilbeggan
Distillerie Locke

En quittant Tullamore par la N52, on traverse le village de Kilbeggan où se situe la « Locke’s Distillery », l’une des plus anciennes du monde (1757). En cessation d’activité depuis 1957, cette distillerie est devenue – 25 après sa fermeture – un musée où les visiteurs peuvent suivre le processus de fabrication du whiskey du broyage du grain à la mise en tonneau du produit fini. Les machines sont restées en l’état depuis le 19ème siècle. Trois composants naturels sont à la base de la fabrication du whiskey : la tourbe, le grain (orge, blé et seigle) cultivé dans la région et l’eau fraîche de la rivière Brosna qui animait la grande roue du moulin.

 

Distillerie Locke
Anecdote : les tonneaux n’étaient jamais neufs pour la maturation du whiskey et ils devaient être en chêne, bois qui absorbe les impuretés…Ils venaient donc du Portugal (de Porto en particulier) où le fameux « sherry » avait vieilli…
Distillerie Locke
Aujourd’hui, le whiskey Kilbeggan existe toujours et le pub, à l’issue de la visite, offre une dégustation : «Slainte » disent les Irlandais « Santé » ! La marque appartient désormais à la Distillerie Cooley propriétaire également des appellations Tyrconnel, Greennore et Connemara. Internet : www.lockesdistillerymuseum.com

Athlone, au cœur de l’Irlande

Athlone
Athlone, située sur la rivière Shannon, est le cœur géographique de l’Irlande. Son château – forteresse médiévale édifiée en 1210 – fit l’objet de nombreuses attaques notamment à l’époque de la domination de Cromwell. La plus ancienne partie a été transformée en musée et couvre deux étages : l’un contenant des objets préhistoriques et l’autre consacré à la mémoire deJohn Mac Cormack (1884-1945) connu pour être un des plus grands ténors de tous les temps à l’instar de l’Italien  Caruso… Une paisible ville-étape où l’on s’arrêtera sans doute pour faire une mini-croisière sur la rivière ou encore déguster une bière au comptoir du plus vieux pub d’Irlande « Seans Bar » !
Plus d'images
Athlone
Athlone : Des façades colorées…
Athlone
Athlone
…Et des immeubles Art Nouveau
Athlone
Athlone : L’église
Athlone
Athlone : le Seans Bar est déclaré être le plus ancien pub d’Irlande !
Athlone
Le Pub Browne à Athlone
Musiciens
Dans le Pub Seans : bière et musique…