ALPES : de Sisteron à Laragne

Pour débuter notre série de reportages sur la découverte de notre patrimoine local, nous avons choisi Sisteron et sa Citadelle avec son histoire et sa situation passionnantes.

La ville de Sisteron a sûrement inspiré les artistes des crèches provençales : elle est juchée sur les rives de la Durance, face au rocher de la Baume et forme un verrou stratégique faisant de son pont un passage obligé depuis un millénaire. L’imposante citadelle surplombe la ville construite sur un éperon rocheux marquant la frontière entre la Provence et le Dauphiné. Ce lieu fortifié bien avant d’être cette magnifique Citadelle fut un castrum romain construit sur l’oppidum Voconces. Le rempart supérieur, la Tour de l’Horloge, la chapelle et la guérite en pierre dite guérite du Diable sont classés monuments historiques depuis 1925 !

A l’initiative de “Victella Drones” et de l’Office de Tourisme de Sisteron Buëch, nous avons découvert le centre historique, la Citadelle et pratiqué deux activités ludiques et sportives parmi les nombreuses possibilités offertes par la région.

À proximité de l’A51, il est impossible de ne pas admirer Sisteron en passant sur la route rejoignant les stations des Hautes-Alpes. La ville conserve de nombreux témoignages très visibles de son histoire avec notamment, ses cinq tours toujours debout sur les treize qui constituaient ses remparts et ses quartiers du moyen-âge qui portent aujourd’hui toujours les mêmes noms de rue.

L’écrivain et poète Paul Arene surnomma Sisteron “la porte de la Provence”. Comme souvent, la Citadelle fut édifiée sur un point géographique stratégique, très visible sur la photo ci-dessus. Elle est aussi considérée comme la frontière entre lavande (la Provence) et edelweiss (fleur de montagne).

La Citadelle que nous connaissons aujourd’hui est un ensemble d’ouvrages d’époques diverses, principalement du 12ème au 16ème siècles, notamment concernant le rempart supérieur, le chemin de ronde et le donjon après les guerres religions, les remparts enserrant la cité furent construits au 14ème siècle. Enfin, plus récemment, Vauban présenta en 1692 un ambitieux plan de défense de la ville dans lequel la Citadelle devait jouer un rôle majeur. Cependant, ce projet ne fut que partiellement réalisé, faute de budget.

Depuis 1928, le festival “Les Nuits de la Citadelle” est devenu l’événement annuel culturel majeur avec des programmations variées de théâtre, de danse ou de musique. Il prend place dans le théâtre de verdure de la Citadelle.

De nos jours, il reste assez peu de traces des habitations installées sur les terrasses de la Citadelle. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale plusieurs bombes américaines ont fortement endommagé la chapelle « Notre Dame du Château » ainsi que les terrasses avoisinantes. Ces bombes, initialement destinées à détruire le pont (passage obligé pour les troupes allemandes), étaient larguées à très haute altitude, d’où un manque important de précision et des dommages collatéraux importants. Lors de la reconstruction du pont une chambre à poudre a été aménagée à l’intérieur de celui-ci, afin d’être certain d’en maîtriser la destruction, si le besoin venait à se représenter !

Cette installation militaire n’étant finalement plus utile, elle a laissé place à un espace vide. Cela a permis la colonisation de cette caverne artificielle par des murins, une espèce de petite chauve-souris en voie de disparition.

Le centre historique de Sisteron

Nous poursuivons la visite par le centre historique de Sisteron. Construite au pied de la Citadelle, la ville se concentre sur la rive de la Durance en suivant la forme géologique des roches qui lui servent de fondation. C’est un ensemble de maisons avec des ruelles étroites pour conserver de la fraîcheur. Plusieurs de ces ruelles sont couvertes par les habitations qui se sont agrandies lorsque les besoins en logements supplémentaires furent nécessaires au fil de l’histoire. L’ensemble épiscopal constitué de la cathédrale et d’un couvent démontre toute la richesse du patrimoine de la ville.

La cathédrale du 12ème siècle, d’influence lombarde possède une subtilité avec sa coupole octogonale sur trompe ou “goutte d’eau” juste au-dessus du cœur où devrait se trouver le clocher du 13ème siècle qui est lui décentré. Accolé à la cathédrale, se trouve l’imposant couvent des Visitandines qui est devenu pour une partie, une maison de retraite et pour l’autre, le Musée Municipal “Terre et Temps” où des objets rares et insolites sont rassemblés pour expliquer les mécanismes du temps.

Carnet de route :

Voici les liens pour préparer votre visite :

De Sisteron à Laragne… il n’y a qu’un pas

Le marché de Laragne-Montéglin se tient tous les jeudis de 8 heures à 13 heures. Célèbre dans toute la région il a été élu premier du département des Hautes-Alpes et deuxième de la Région PACA 2019 au “Concours des Plus beaux marchés de France” de TF1. Il rassemble tous les producteurs locaux et offre à sa clientèle des produits authentiques des terroirs alpin et provençal ainsi que de nombreuses productions en agriculture raisonnée ou bio.

Randonnée dans les Gorges de la Méouge

Après la visite du marché, nous avons rendez-vous avec le président Régis Landreau, des randonneurs du Laragnais accompagné de Jean Astier. L’objectif : une randonnée agréable dans les Gorges de la Méouge classées réserve biologique. Guidés par ces deux membres sur les soixante-dix de l’association, nous allons explorer ce cours d’eau. On est dans un site “Natura 2000” regorgeant de plantes avec une eau qui reste fraîche même l’été. Ces gorges font partie du Parc régional des Baronnies provençales.

Au départ de pont Roman parfaitement bien conservé, vous avez l’embarras du choix pour réaliser une randonnée sur l’un des très nombreux chemins qui suivent les gorges. Au printemps, il est possible de faire du kayak et au départ du site de Chabre, on peut les survoler en deltaplane ou parapente. Considérées comme une Merveille des Hautes Alpes, les gorges sont baignées de lumière et de chaleur.

Monter à pied et descendre en Quadbike ! Voilà ce qu’a imaginé Caroline, notre hôte de l’Office de Tourisme. De retour de randonnée, une navette nous attend pour le transport sur le site de la Chabre. En descente, les sensations sont au rendez-vous ! En effet, il  faut un pilotage fin pour passer entre les arbres souvent très proches des roues. Pour vous faire une idée, regardez la vidéo !

DESCENTE EVASION PROVENCE, est un prestataire proposant des randonnées de descente en Quadbike et/ou en trottinettes, en région PACA. Venez découvrir de manière ludique, confortable, sécurisante et accessible à tous, ces véhicules tout-terrain sur les nombreux parcours de descente ! Pour des sensations nature sur 4 ou 2 roues et votre plus grand plaisir, les Quadbikes et les trottinettes sont à votre disposition, tout au long de l’année, en location accompagnée par Mathieu le moniteur.

 

Carnet de route

Les 2 minutes de vidéo résument ce séjour ! Nous remercions l’organisation sans failles de Caroline, notre chargée des relations presse de l’Office de Tourisme Sisteron Buëch et tous ceux qui ont participé. Nous remercions aussi Laurent de “Victella Drones” pour les magnifiques prises de vue aériennes de Sisteron et la Citadelle.


Texte, Photos, vidéos et montage : Patrice Branchereau – Photos et vidéos aériennes : Laurent Fournier de Victella Drones