GRECE : Yperia à Amorgos

Amorgos, la plus orientale des Cyclades… Perdue à 9 heures de ferry des côtes de la Grèce Continentale et  du port du Pirée… Si lointaine, qu’elle fut utilisée pour exiler les opposants à la dictature des colonels de 1967 à 1974 !

 

AEGIALIS

Il y a quelques années que je n’étais pas revenue à Amorgos… Cette 9ème Convention Yperia 2011 fut l’occasion de redécouvrir la beauté de cette île sauvage et authentique ainsi que l’hospitalité offerte par ses habitants !

AMORGOS

J’ai assisté à cette 9ème Convention Culturelle de la Presse et des Médias “YPERIA 2011” qui s’est tenue du 27 Avril au 2 Mai à “l’Hôtel Aegialis & Spa”, siège de ce rendez-vous annuel,  dont la Directrice, Irène Giannakopoulos, préside l’Association. Une convention placée sous le signe de l’évolution environnementale de l’île, les projets de développement durable, le point sur les fouilles archéologiques encore en cours (Amorgos fut habitée dès le Néolithique et on y a retrouvé des pointes de flèches en obsidienne remontant à 4.500 avant notre ère), les coutumes et traditions avec, notamment, la distillerie d’huiles essentielles locales au village de Lagada créée par l’herboriste Vagelis Vassalos.

LOGO
MAIRE

Après le discours de bienvenue d’Irène Giannakopoulos, Présidente de l’Association Culturelle “Tholaria”, en présence du Maire d’Amorgos, Nikitas Roussos, et du représentant du diocèse, commençaient les interventions des personnalités sollicitées pour leur contribution à l’événement… Des journalistes, intellectuels et artistes venus de toute l’Europe participaient au colloque, parmi lesquels Diamanti Filio, Responsable de la Fondation Anna Lindh ; Talianis Dilitris, photographe ; le peintre Anglais, Judy Attwood ; Katerina Kanakari, environnementaliste ; Alison Womack ; Magda Roussi, chercheur à l’université du Pirée ; Antonis Vlavianos, architecte ; Giorgios Gavalas, archéologue ; ainsi qu’un intéressant aperçu sur le cinéma Grec avec projection de films.

AMORGOS

… Au-delà de toutes ces riches et diverses contributions, c’est aussi l’esprit de convivialité et d’échanges européens informels qui font de la manifestation une réussite… Nous ne reviendrons pas sur la description d’Amorgos puisqu’un article y a déjà été consacré (LIRE : CYCLADES/AMORGOS) mais sur les infos nouvelles que nous avons pu y recueillir cette année !

Bientôt un site archéologique à ciel ouvert et des moulins réhabilités !
AMORGOS

La “Tour Hellenistique Agia Triada” remarquablement conservée est un exemple de ferme rectangulaire fortifiée qui remonterait au 4ème siècle avant J.C. Ce type de construction relevait à la fois d’une économie agricole (conservation et stockage du blé, du vin, de l’huile d’olive…) et d’un moyen de défense (La Tour avait un rôle de vigie pour pouvoir surveiller l’arrivée d’éventuels envahisseurs !). L’ensemble des vestiges est en train d’être organisé et sécurisé pour recevoir le public.

AMORGOS

La reconstruction des moulins à grain traditionnels sur la colline de Chora, capitale de l’île est aussi en marche ! Jamais “moulins à vent” n’ont été aussi bien placés par les ancêtres…

Le Monastère de Panagia Hozoviotissa et ses 300 marches
AMORGOS

Ce monastère – que l’on a toujours plaisir à re-visiter – est l’un des plus impressionnants de Grèce et une des plus anciennes constructions byzantines des Cyclades. Sa fondation remonterait à 1017. Il aurait été restauré ou véritablement fondé par l’Empereur byzantin Alexis Ier Comnène en 1088. Le monastère aurait été créé pour abriter une icône sauvée des iconoclastes par une femme pieuse originaire de Khozova, un village de Terre Sainte encore non identifié. L’icône la plus ancienne de l’iconostase de la chapelle ne remonte qu’au XVIe siècle. L’édifice est construit littéralement à flanc de falaise, à 300 m au-dessus de la mer. Par endroits, le monastère ne fait guère plus d’un mètre cinquante de large. La chapelle a été installée dans une des infractuosités du rocher. Tournefort, dans son Voyage d’un botaniste (1700) dit qu’il « ressemble de loin à une armoire appliquée vers le bas d’un rocher effroyable, taillé naturellement à plomb ». Il estimait qu’une centaine de moines pouvaient y loger. Ce monastère, dont les murs sont d’une extrême blancheur, a aussi l’allure d’une forteresse.

Les Huiles Essentielles d’Amorgos
AMORGOS
 Vangelis et ses alambics de distillation

Nouvelle réalisation inédite dans toutes les Cyclades, la Distillerie d’Huiles Essentielles à Lagada offre un large panel du potentiel en herbes qui pousse à Amorgos tant d’un point de vue plantes médicinales qu’aromatiques. Comme l’explique Vangelis Vassalos, son créateur et manager : “Il y a des centaines de plantes à Amorgos connues par tous les anciens pour leurs bienfaits thérapeutiques et que les jeunes générations ignorent. C’est ce savoir populaire que nous voulons remettre au goût du jour et faire partager à tous nos visiteurs”. En  annexe de la distillerie, une jolie boutique propose un large choix de mélanges herbeux destinés à soulager les petits maux de la vie quotidienne.

Cuisiner Grec avec Irène …

Puisque la cuisine fait aussi partie des traditions de l’île, Irène, notre hôte, nous propose pour clôturer la session, un petit cours “à la grecque” en compagnie de son cuisinier… Le tout accompagné des conseils éclairés en oenologie de Stamatis, son fils, qui a suivi des cours de sommelier en Californie !

AMORGOS
Irène et son Chef créeront les croquettes de fava “favatokeftedes”, une délicieuse spécialité à base d’un haricot originaire de l’île appelé “fava”, d’oignon, d’oeufs, de farine, de levure et que l’on cuit à gros bouillons d’huile d’olive… Ensuite, ils nous expliqueront le secret des “Tiropites”, des beignets à base de fromage ; puis ils finiront par les “Loukoumades”, des desserts au miel… Stamatis mettra en avant tous les arômes des vins “Tsantali”…
danses
A Lagada, les danses traditionnelles nous ont été proposées par les enfants et jeunes filles du village
DANSE
Et toujours les soirées musicales traditionnelles…
AMORGOS
amorgos

Chaque année, les participants à la Convention peuvent se mêler aux grandes processions qui se déroulent suivant des rites bien définis : il faut changer les icônes de chapelle, manger le pain et boire le vin bénis par les popes !

amorgos
La couronne de fleurs du 1er Mai célèbre l’entrée dans les beaux jours !
amorgos

A l’issue de ces quatre jours d’échanges fructueux, les congressistes – munis d’un beau diplôme de participation – se sont promis un retour à Amorgos en 2012 pour la 10ème édition d’Yperia !

AMORGOS
amorgos
Se marier dans ce décor de rêve !
  amorgos
AEGIALIS

L’hôtel Aegialis est spécialisé dans l’organisation “clés en mains” de mariages depuis près de 20 ans. Que vous souhaitiez convoler civilement ou religieusement, l’organisation professionnelle du staff d’Irène Giannakopoulos mettra tout en oeuvre pour vous faire passer des moments inoubliables. Le couple peut choisir entre différents lieux : la plage, les montagnes, les champs d’oliviers, à dos d’âne, avec musique traditionnelle… Et en image de fond l’une des 170 chapelles d’Amorgos !

amorgos

La réception se fera sur l’une des terrasses de l’hôtel ou autour de la piscine. Tout est alors décoré de blanc aux couleurs de l’évènement ! Le repas se compose de produits frais faits maison et de vins du terroir grec… Si vous voulez surprendre vos amis avec un mariage vraiment original et inoubliable, Irene Giannakopoulos et son équipe vous proposeront  un “package” complet incluant même les cérémonies religieuses. N’hésitez pas à entrer en contact par e-mail : weddings@aegialis.com ou encore sur le site internet : amorgos-aegialis.com

AEGIALIS
amorgos
amorgos

REPORTAGE RÉALISÉ PAR VIRGINIE ANTONETTI (TEXTES) ET GAËLLE LEDUC (PHOTOS)

PLUS D’IMAGES…

Portraits, moments de la vie quotidienne, dévotion autour des icônes et de leur fervente procession… Des instantanés restitués !
AMORGOS
Jolie maison à Chora : on voit, au fond de l’image, les moulins en rénovation !
AMORGOS
AMORGOS

 

AMORGOS
Chora, la “capitale” d’Amorgos
AMORGOS
 AMORGOS