Serre Chevalier : les activités de l’été (II / III)

La saison n’est pas finie ! (Voir l’article précédent sur Serre Chevalier). J’avais terminé ma journée de découverte du domaine VTT avec une légère frustration… Après quinze jours de vacances en famille, je n’avais qu’une envie : enfiler à nouveau mes baskets et partir tester les sensations sportives disponibles dans le Briançonnais. J’avais trois jours pour tester quelques activités pratiquées ici : mon choix s’est porté sur le Rafting, le Mountain Kart, le Quad Bike, la randonnée, Enduro, VAE de Rando et pour finir, la piste noire du Bike Park que je n’avais pas eu le temps de parcourir lors de mon précédent reportage.

Le Rafting

Après trois heures de route, il n’y a rien de mieux que l’eau fraîche pour se mettre dans le bain. Mon périple sportif commencera par le rafting. C’est l’occasion de découvrir la Guisane, la rivière qui n’est pas toujours calme, mais particulièrement froide avec un seul but se jeter le plus vite possible dans la Durance. Equipé d’une combinaison et d’un gilet de sauvetage, j’écoute avec attention l’indispensable briefing avant embarquement.

L’embarcation est composée de six rameurs trois de chaque côté, et d’un barreur qui va nous guider. Sous le commandement du barreur, nous allons vite nous prendre au jeu, bien synchrone, avec un minimum d’erreurs, nous décidons d’être les premiers et de dépasser toutes les embarcations qui nous précèdent.

Rafting Sport
Rafting sur la Guisane

Nous arrivons sur la berge en pôle position. Le rafting est un sport d’eau vive d’équipe, une bonne écoute et la synchronisation sont nécessaires pour un bon résultat. La Guisane est parsemée de gros rocher qui transforment cette rivière joueuse sans la rendre dangereuse. Le rafting à Serre Chevalier est une activité familiale accessible à tous ceux qui n’ont pas peur de se mouiller… Evidemment, faut savoir nager !

L’Enduro

L’enduro est une des disciplines du VTT à la mode. Les vélos ont évolué et leur capacité de franchissement est devenue impressionnante. Ce sport et un mixage entre la randonnée et la descente. En dehors des compétitions, on appelle une piste “enduro” tout passage technique avec un profil plutôt descendant.  Je sélectionne le plus descendant des parcours affichant 20 km et 1170 m de dénivelé négatif. La descente du Galibier (classée parcours bleu) est toute désignée pour être un enduro plaisir… Avec une signalétique FFC, vous n’avez qu’à suivre la trace n° 21. Il n’y a pas de difficulté à signaler. Accessible à tous, le parcours se descend en famille à la découverte de paysages différents en croisant, ici et là, marmottes et vaches qui profitent des rares rayons du soleil.

Il faut prendre la navette au départ :   les écoles de VTT  font régulièrement le trajet. Le plus simple est de négocier avec les loueurs de vélos… Une heure trente plus tard, le parcours se termine à la Base de Loisirs de la Salle-les-Alpes/Villeneuve. Le soleil est de retour et j’en profite pour faire une petite pause photos.

CARNET DE VOYAGE : BONS PLANS

Monetier-les-Bains : j’installe le camp de base pour profiter des sources chaudes dont on en reparlera au troisième chapitre… “L’Auberge de Violaine” m’accueille. L’établissement, récemment rénové, affirme sa vocation familiale avec des chambres pouvant accueillir jusqu’à cinq personnes. À l’étage une salle commune permet la relaxation.

Le site internet  http://aubergedeviolaine.com/

Le Mountain Kart

Voilà une activité qui vous incite à tester des figures acrobatiques. Imaginez : vous êtes installé au ras du sol dans un karting à trois roues sans pédale, sans moteur, où le guidon est presque inutile ! Il y a deux freins. Chacun des leviers actionne le frein d’une seule roue arrière pour des dérapages et des glissades assurés. On se prend vite au jeu à drifter comme un pro dans chaque virage !

Le dénivelé permet d’avoir la vitesse nécessaire pour réaliser des 360 degrés très facilement avec une stabilité rassurante. Certes, légèrement secouée en cette fin de saison, la piste n’est plus très lisse, mais dès le premier dérapage, on oublie ce défaut pour tenter une autre figure au virage suivant.

VTT de descente

Après un rapide échauffement sur l’une des pistes rouges, c’est parti pour tenter de réaliser la décente noire ! Je prends l’échappatoire du saut suivi du double au début de celle-ci et me voilà faisant rougir les disques de freins de mon VTT ! Pour être honnête je n’ai pas réussi a passer tous les passages :  je n’avais pas suffisamment de grippe sur mon VTT. Il faudra que je revienne mieux équipé…

Un peu de tourisme…

Qui a dit qu’à la montagne les maisons manquaient de couleur ? En traversant Saint-Chaffrey,  j’ai découvert ces quelques pépites (voir les images ci-dessous). L’été, la montagne est belle et les villages sont de plus en plus fleuris. Les communes de Serre Chevalier sont parsemées de très jolies compositions florales. Les habitants aussi jouent le jeu.

Le QuadBike

Le QuadBike et un VTT à quatre roues capables de rouler sur tous les terrains. Comme le dos est collé au dossier, vous avez beaucoup plus de puissance que sur un vélo classique. Il est très facile d’appréhender le fonctionnement de ce VTT tout confort. Suspendu et bien sûr stable on n’est pas en équilibre sur deux roues. Comme vous êtes plus fort il ne se bloque pas devant un gros caillou, il va passer dessus facilement. Par contre, il ne faut pas hésiter à vous déplacer sur le QuadBike pour garder une bonne assiette quand il prendra du roulis.

Le QuadBike, est surprenant et la Tribu Rando qui les loue (avec accompagnateur) au départ de la vallée de Serre Chevalier, les attelle à des chiens de traîneaux pour faire des randonnées en attendant la neige. Le poids de l’engin rendra impossibles tous les portages. Il faut donc bien choisir son parcours, mais atteler augmente le champ des possibles.

Randonnées VAE

Juste avant l’orage

Pour finir le séjour rien de tel que de faire une quarantaine de kilomètres aidé par l’assistance électrique. Le but était de faire le tour du lac de Loule en passant par le col de Granon.

L’ascension a été parcourue facilement, mais, arrivé au col tout se gâte ! Alors que les gouttes d’eau ont été évitées pendant tous les séjours, un orage a gâché la randonnée. Ce n’est que partie remise après tout, il ne faut que trois heures pour se rendre à Serre Chevalier en partant de nos bureaux !

Le séjours résumé en vidéo

Voici en quelques minutes un résumé de ces trois jours. À bientôt pour le chapitre III.

Il aura fallu un Grand Prix pour que je découvre Serre Chevalier le temps d’un court week-end. J’étais impatient de pratiquer les activités d’été… Il me reste plus qu’à attendre l’hiver pour le troisième chapitre de cette série.

*** Un grand  “Merci” à Lisa de l’Office du Tourisme qui a œuvré pour nous faciliter la découverte de toutes ces activités sportives. 

 

Les liens :

 Texte et Photos/Vidéo : Patrice Branchereau